Toulouse surclasse Toulon et prend la tête du Top 14

Le deuxième-ligne Emmanuel Meafou inscrit le troisième des quatre essais toulousain, dimanche soir, face à Toulon. (E. Garnier/L'Équipe)

Auteurs d'une première période fulgurante, les Toulousains l'ont emporté avec le bonus offensif (28-8) face à Toulon, dimanche soir à Ernest-Wallon en clôture de la 2e journée et occupent la première place du Championnat.

Le match : 28-8

Etait-ce bien le RC Toulon sur la pelouse d'Ernest-Wallon ? On pouvait en douter. Non pas à cause de la couleur du maillot que portaient les Varois dimanche soir - turquoise bien pâle - mais plutôt de l'indigence de leur jeu. Soutenir la protection des océans n'implique pas de prendre ainsi l'eau... Absents au combat, secoués en conquête, incapables de conserver le ballon, les coéquipiers de Charles Ollivon ne firent que subir, ce qui n'est pas l'ADN de ce club.

On aurait dit le Toulon d'il y a deux saisons, qui luttait pour ne pas descendre. Après un but de Serin (3e), les Varois encaissèrent trois essais, signés Matthis Lebel (17e) décalé en bout de ligne au terme d'une séquence de longue haleine, Dimitri Delibes (21e) magnifiquement mis sur orbite par Antoine Dupont et sa relance de sprinteur, puis par Emmanuel Maefou (26e), en force, au ras d'un ruck gagnant, sur une passe de l'inévitable Antoine Dupont.

lire aussi

Le film de Toulouse-Toulon

Menés 20-3 à la pause, les Toulonnais n'avaient pas changé de tenue, mais revinrent avec de meilleures intentions, ce qui n'était pas bien difficile. Mais leurs initiatives, comme celle, osée, de Wainiqolo depuis son en-but (45e), ne furent d'aucun effet. Pour meubler, on assista alors aux grands débuts, trois minutes plus tard, de l'international italien Ange Capuozzo, recruté à Grenoble à l'intersaison, puis ceux du jeune Théo Ntamack, 20 ans, à la 58e minute, tandis que son ainé Romain avait quitté le terrain (26e), victime d'une blessure à la cheville droite.

Après avoir gâché trois occasions entre la 53e et la 56e, les Varois virent enfin leurs efforts récompensés par l'essai d'Aymeric Luc (65e) qui privait un temps les Toulousains du bonus, un temps seulement car après le carton jaune récolté par leur talonneur remplaçant Christopher Tolofua (64e), les Toulonnais en infériorité numérique encaissèrent l'implacable essai derrière pénaltouche, signé Peato Mauvaka (75e). Avec ce bonus offensif, le Stade Toulousain occupe désormais la première place du classement après deux journées.

10

Le nombre de minutes nécessaires aux Toulousains pour reprendre un bonus offensif perdu après l'essai toulonnais.

lire aussi

Les résultats de la 2e journée du Top 14

Le joueur : Antoine Dupont, clé universelle

Le demi de mêlée international toulousain a sauvé son camp (5e), sprinté sur quarante mètres pour décaler Dimitri Delibes ainsi mis sur orbite (21e), puis lancé l'imposant Emmanuel Meafou dans l'intervalle (26e) pour l'essai du bonus offensif. Son jeu au pied tactique d'occupation, ses plaquages déterminants, ses feintes de passe et ses débordements placèrent Toulon sur les talons, dimanche, en clôture de cette journée.

lire aussi

Le classement du Top 14