Toulouse: les ultras disent non à Sadran pour le remboursement

C’est ce qu’on appelle des vrais supporters. Malgré une première partie de saison catastrophique (trois victoires en championnat, huit défaites consécutives et une place de lanterne rouge), les joueurs de Toulouse peuvent compter sur leurs ultras. Les Indians Tolosa, association créée en 1993, ont vu leur équipe descendre jusqu’en National en 2001. Ils sont prêts à venir au Stadium jusqu’à la fin de saison, en dépit de la proposition du président Sadran aux supporters toulousains de rembourser l’abonnement pour les matchs prévus en 2020.

Même si le club est en grande difficulté (cinq points de retard sur le 17e de Ligue 1), la situation des Violets n’est pas (encore) insurmontable. Ils peuvent s’appuyer sur l'expérience des saisons récentes, durant lesquelles le club a lutté pour le maintien. Les Indians l’ont bien compris et ciblent en particulier la direction, responsable selon eux du fiasco sportif actuel.

Un ressort cassé entre les supporters et la direction

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Après de longues saisons de misère et de nombreuses actions (…), tout ce que l’on a obtenu de la direction du club est un profond mépris", déplore le groupe de supporters dans un communiqué diffusé sur Twitter, critiquant notamment la cellule de recrutement. "La seule chose que l’on attend aujourd’hui, c’est un profond changement au sein de la direction du club. Jean-François Soucasse ainsi que l’ensemble de la cellule de recrutement ont prouvé ces...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi