Tour Chrono - Audi R8 Performance RWD : 570 ch à l'épreuve de la piste

Tour Chrono - Audi R8 Performance RWD : 570 ch à l'épreuve de la piste

Pour les amateurs de propulsion, même ceux qui ne se révèlent pas particulièrement adroits au volant, la R8 RWD représente d’ores et déjà un collector. Par sa rareté, mais aussi et surtout par l’image de pur-sang qu’elle renvoie.

Pour le cavalier, une telle monture est flatteuse : les transmissions à 4 roues motrices, et notamment la Quattro dAudi, c’est bien, ça va vite quelles que soient les conditions; mais au volant d’une R8 RWD, on passe pour un funambule, un trompe-lamort, presque un héros, voire les trois en même temps.

La proposition est d’autant plus intéressante qu’on économise 65 880 € à l’achat, soit un ticket d’entrée à 160 250 €, hors malus. Alors, bien sûr, le V10 a perdu 50 ch dans l’opération et les sièges baquets comme les freins céramique sont en supplément ici.

Mais même en ajoutant ces options à respectivement à 3 750 € et 11 800 €, l’affaire est tentante. Pour l’efficacité, en revanche, il y a de quoi douter. Car la version Quattro est déjà du genre caractériel.

Lors du Supertest au Mans, notre Christophe Tinseau la trouvait "un peu vive en entrée de virage", au point de recommander de "ne pas arriver trop fort sur les freins dans les courbes sous peine de survirer".

De fait, la perspective d’ajouter des ruades en sortie apparaît pour le moins contre-productif aux amateurs de track days, même si l’on peut espérer un gain significatif sur la balance. Il nous fallait en avoir le cœur net. Nous nous sommes donc mis en quête de la drifteuse de la famille, pour trouver cette version allemande vêtue d’une robe rouge satiné.

Certes, la R8 de deuxième génération a pris quelques rides, mais qui croirait qu’elle souffle cette année sa huitième bougie ? A bord également, le design épuré, la finition impeccable et...Lire la suite sur Sport Auto