Tour Chrono : BMW M240i xDrive, tout en souplesse ! (+ images)

Tour Chrono : BMW M240i xDrive, tout en souplesse ! (+ images)
![CDATA[]]

Entre une nouvelle Série 7 ciselée comme un parpaing et un XM Concept au profil de moellon en qualité de modèle M le plus puissant de l’histoire, les béhémistes se regardent du coin de l’œil. D’autant que Munich fait aussi dans la dentelle sur la balance : 2 715 kg annoncés pour l’i7 xDrive 60 !

Sans parler d’autres points de discorde comme le badge M135i accolé à la malle d’une intégrale, surtout traction, motorisée par le 4 cylindres d’une Mini. Tout. Fout. Le. Camp. D’où la question : « Est-ce que c’est encore une vraie BMW ? » chaque fois que Munich dégaine une nouveauté. La M240i ne va pas y couper. Direction le détecteur de mensonge de notre impitoyable Tour Chrono.

https://twitter.com/SportAutoMag/status/1584998359206690836

Rayons X

Commençons par le commencement. La M240i existe en propulsion ou 4 roues motrices. Notre version d’essai xDrive dispose ainsi d’un transfert de couple sur les roues avant en cas de besoin. Est-ce vraiment une nécessité ? Non, au contraire, et nous y reviendrons.

Pour le moment, direction la balance de Mortefontaine pour un constat qui corrobore les premières impressions laissées au volant. Avec 1 727 kg mesurés tous pleins faits, notre M240i est loin d’être légère. A titre de comparaison, la M135i tablait sur 1 520 kg il y a dix ans.

Mais malgré cet embonpoint, la M240i xDrive limite la casse avec une bonne répartition des masses entre les essieux avant et arrière (52/48 %). A mettre en parallèle de l’Audi RS 3, qui doit composer avec presque 60 % de son poids total posé devant. Tout cela pour dire que la M240i n’est pas un poids plume, mais elle n’a rien d’une enclume sur route ouverte.

C’est ce qu’il ressort des premières liaisons imposées par ce Supertest. La M240i démontre des qualités de voyageuse...Lire la suite sur Sport Auto