Tour Européen : Victor Perez remporte le Abu Dhabi Championship

Victor Perez signe son troisième succès sur le Tour Européen. (R. Lim/AFP)

Le golfeur français Victor Perez s'est offert le Abu Dhabi Championship dimanche. C'est sa troisième victoire en carrière sur le Tour européen et une première en Rolex Series pour un Tricolore.

Jusqu'à cette semaine, jamais un golfeur français ne s'était imposé en Rolex Series, l'élite des tournois du circuit européen. C'est désormais chose faite avec la victoire pleine de maitrise de Victor Perez, qui a remporté dimanche le Abu Dhabi Championship.

Quatrième après trois tours, sortant tout juste d'une Hero Cup où le Tarbais a brillé dans le même émirat (3.5 points en quatre matchs), le 111e joueur mondial a d'abord produit un début de quatrième tour canon. Sur un Yas Links permissif, comme l'atteste le record du parcours signé dans la matinée par Sami Valimaki (62), Perez a réussi six birdies sur les 11 premiers trous.

Adroit au putting, précis au wedging malgré un drapeau embusqué (trou 10) puis auteur dans la foulée d'un coup de fer-7 parfait au trou 11, le résident écossais a même pris deux coups d'avance sur ses plus dangereux poursuivants, Min Woo Lee et Sebastian Soderbergh.

Déjà un des coups de l'année 2023Malgré un point sauvé façon Cameron Smith au 13 (approche au putter, putt de 2.5 mètres réussi), le numéro un français a commis sa première erreur au 14, d'un 3-putts lançant un final plein de rebondissements.

D'abord par sa réaction immédiate au 15, l'un des trous parmi les plus sélectifs du jour. Après un nouveau coup de fer à hauteur du drapeau et un putt à mi-distance réussi, Perez reprend alors seul les commandes en -18 pour ne plus la lâcher. La fin de tournoi frôlera ensuite la dinguerie de ses quatre trous de play-off en Hollande l'an dernier, avec en climax le coup de génie du Français au 17.

Ensablé au bord du green, sous la menace de Lee et Soderbergh, Perez réussit ce qui est déjà un des coups de l'année 2023. Une sortie de bunker lobée, d'abord trop longue mais dont l'effet rétro et la pente lui offrant un birdie à la fois spectaculaire, inattendu et décisif. Une dernière frayeur au 18 (sortie de bunker cafouillée, puis obstacle d'eau) ne l'empêchera pas de s'imposer en -18 (66), un coup devant Soderbergh (67) et Lee (68), dont l'approche de la dernière chance au 18 a failli tout faire à nouveau basculer.

Trois victoires à 30 ansC'est donc la troisième victoire de Perez sur le circuit européen, après le Dunhill Links 2019 puis du Dutch Open en juin dernier. Sept ans après la victoire surprise de Gary Stal à ce même tournoi (qui n'était alors pas Rolex Series), c'est un succès bien plus prévisible, signé par celui qui a déjà atteint la 29e place mondiale en 2020.

Après une saison 2021 sans saveur (47e européen) et un passage sans réussite sur le PGA Tour, « V.P. » a su remettre son jeu et sa vie sur de bons rails l'an dernier. Basé à Dundee, désormais coaché par l'éleveur de champions Pete Cowen, il est à 30 ans le joueur français le plus solide du tee au green depuis Thomas Levet.

Bien lancé pour la Ryder CupAvec cette victoire, Perez va se rapprocher de la 60e place mondiale. Pas loin donc du top 50 nécessaire fin mars, pour accéder au Masters. Quant aux trois autres Grand Chelem du calendrier, c'est déjà dans la poche. En remportant le plus gros tournoi du début de saison du DP World, le Français augmente aussi ses chances pour disputer la prochaine Ryder Cup.

Quatre mois après une troisième place à Rome sur le parcours du prochain match face aux États-Unis, impeccable en double et en simple à la Hero Cup la semaine dernière, Victor Perez devrait prendre la tête du classement qualificatif européen. Pour une éventuelle première sélection qui, au vu de ses performances récentes, n'aurait rien d'incongrue.

lire aussi : L'actualité du golf