Tour des Flandres : faire oublier 2020 et trouver les sensations en 2021, Julian Alaphilippe à l'heure des retrouvailles avec le Ronde

Loris Belin
·1 min de lecture

Entre Julian Alaphilippe et le Tour des Flandres, tout est réuni pour établir une de ces romances qui font tant aimer le cyclisme. Le Ronde fait autant appel à la science stratégique de la course qu'à la résistance aux efforts répétés, les conditions quasi idéales pour voir le coureur de la Deceuninck – Quick-Step briller. La première rencontre en 2020 s'est pourtant soldée sur un rendez-vous manqué, le Français se tenant le poignet après une étreinte violente avec le bitume à 35 kilomètres de l'arrivée.

Ce premier rencard avait pourtant débuté à merveille. Alaphilippe s'était paré quelques jours plus tôt de ses habits de lumière : un maillot arc-en-ciel de champion du monde. En grande forme, il s'était immiscé dans le triangle amoureux des courses d'un jour l'an passé, avec Wout van Aert et Mathieu van der Poel. Mais cette première danse, promise à un final endiablé s'était stoppée net pour une seconde d'inattention et un choc brutal contre une moto de l'organisation. Alaphilippe se voyait éconduit à la dure par le Ronde, le bras en écharpe, saison terminée. Mais en puncheur qu'il est, renoncer face à l'adversité n'est pas le genre de la maison. A charge de revanche ?...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi