Tour des Flandres : vague d'indignation au sein du peloton après la disqualification de Michael Schär pour son jet de bidon

Hortense Leblanc
·1 min de lecture

A peine quelques secondes après avoir jeté son bidon en direction d'un groupe de spectateurs, Michael Schär s’est rendu compte de son erreur. Depuis le 1er avril, l’UCI a introduit une nouvelle interdiction à son règlement : celle de se débarrasser de son bidon en dehors des zones prévues à cet effet. Une règle oubliée le temps de quelques secondes par le coureur suisse de la formation AG2R-Citroën, qui s’est ensuite vu notifier sa disqualification immédiate, à 108 kilomètres de l’arrivée du Tour des Flandres.

D’après le nouveau règlement, tout coureur enfreignant les règles quant au jet de bidon s’expose à une amende allant jusqu’à 1000 francs suisses, une punition de maximum 15 points au classement UCI, et surtout une mise hors compétition ou disqualification. Dans les courses d'un jour comme les classiques, la sanction prévoit la mise hors course pure et simple à la première infraction. Dans les courses par étapes, la première infraction est sanctionnée de 30 secondes de pénalité, la deuxième de deux minutes et c'est finalement à la troisième qu'intervient la mise hors course.

De nouvelles mesures prises pour des raisons écologiques et pour éviter les jets dangereux qui pourraient provoquer des chutes. Michael Schär a donc fait...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi