Tour de France - 12e étape : Vingegaard résiste à Pogaçar, Bardet craque dans l’Alpe d’Huez

Pas de repos pour les coureurs du Tour de France. Après l’étape dantesque ce mercredi qui s’est terminée au col du Granon, le peloton avait encore un gros programme pour cette 12ème étape avec notamment la mythique ascension de l’Alpe d’Huez pour finir. Encore un terrain de jeu parfait pour les favoris du Tour de France, mais la victoire s'est jouée parmi les coureurs échappés et ce jeudi, le plus fort a été Thomas Pidcock.

Toujours dans les Alpes, le peloton du Tour de France avait encore droit à un sacré programme ce jeudi après la précédente étape qui s’est terminée au sommet du col du Granon. Et le parcours avait de quoi impressionner sur le papier avec 3 cols hors catégorie et un enchainement avec le Galibier déjà monté ce mercredi, le col de la Croix de Fer et surtout l’ascension de l’Alpe d’Huez où sera jugée l’arrivée au terme des 21 lacets connus à travers le monde de cette montée mythique du Tour de France.

Ça bouge dès le Galibier

Après le col du Granon ce mercredi, il a fallu remettre les organismes en route et il a fallu le faire très rapidement puisque l’étape a commencé directement avec l’ascension du Galibier. Si la Jumbo Visma du maillot jaune, Jonas Vingegaard, a dicté le tempo au sein du peloton avec une allure raisonnable, des coureurs ont tout de même réussi à prendre le large. En ce 14 juillet, Anthony Perez s’est retrouvé seul en tête, avec toutefois du monde derrière lui. Il s’est d’ailleurs fait rejoindre par 3 coureurs dans la descente du Galibier. Ce…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles