Tour de France 2021 : Le col du Portet en juge de paix ?

Adrien Hemard
·1 min de lecture

Au regard de l’histoire de la Grande Boucle et de ses 107 éditions, le col du Portet n’est rien. Ou presque, puisqu’il n’a figuré qu’une fois sur le parcours. Un petit nouveau donc à l’échelle historique, mais déjà un grand, voire un géant du Tour, quand on regarde son profil. Présent au sein du peloton lors du premier passage à son sommet en 2018, Yoann Offredo se souvient : "J’avais peur. J’étais très, très stressé. Et je n’étais pas le seul. Ce col nous effrayait, on avait vraiment peur de ne pas rentrer dans les délais. J’avais interpellé Luke Rowe, à l’époque chez Ineos, pour lui dire ‘J’espère que vous n’allez pas rouler trop vite, sinon on est foutus' ". Deux ans plus tard, le col du Portet revient sur le Tour de France, avec l’arrivée de la 17e étape jugée à son sommet. Et ce, à quatre jours de la fin du Tour.

Plus haut que le Tourmalet

Étymologiquement déjà, le col du Portet pose le décor puisque son nom peut s’interpréter comme « le col du col ». Ni plus, ni moins. Perché sur les hauteurs de la station de ski de Saint-Lary-Soulan, la route y serpente entre les...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi