Tour de France : Avant l’Alpe d’Huez, une grosse bataille attend Pogaçar pour la 11ème étape

L’étape du jour entre Albertville et le Col du Granon constitue assurément l’un des grands rendez-vous de ce Tour de France 2022. Tant par le profil, avec l’effrayante montée finale du Granon, que par le contexte de la course, tout semble réuni pour vivre une étape marquant l’histoire du Tour de France. Analyse.

Attention, monument en vue ! Cette 11ème étape du Tour entre Albertville et le Col du Granon, sur le domaine de Serre Chevallier, s’annonce dantesque. Le programme a de quoi faire peur. Les coureurs escaladeront en effet trois cols, un de première catégorie et deux hors-catégorie, avec le Col du Télégraphe d’abord, puis une très courte descente jusqu’à Valloire pour amorcer la terrible montée du Galibier par son versant le plus dur, qui amènera les coureurs jusqu’à 2650 mètres d’altitude, avant la plongée en direction de Briançon. Seulement avant d’arriver à la cité Vauban, le peloton tournera sur la gauche pour aller chercher le Col du Granon.

La légende du Granon…

Et là, l’affaire sera effrayante. Réputé col le plus dur de France, le Col du Granon, qui n’a été gravi qu’à une seule reprise dans l’histoire du Tour, en 1986, fait peur à voir. Avec 11,3 km d’ascension à 9.2% de moyenne, une altitude très élevée (arrivée à 2410 mètres) et une route étroite, qui ne rend pas bien, le terrain est propice aux plus grandes…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles