Tour de France - Ben O'Connor, vainqueur à Tignes de la 9e étape, s'invite sur le podium du Tour de France

·6 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après une étape pluvieuse et froide, Ben O'Connor s'est imposé sur la 9e étape du Tour de France entre Cluses et Tignes après avoir pris la bonne échappée du jour. Il en profite pour faire une remontée au classement général. Tadej Pogacar n'a jamais été inquiété. Au terme d'une étape marquée par la pluie et le froid, Ben O'Connor (Ag2r-Citroën) s'est imposé au sommet de la montée de Tignes. Il devance Mattia Cattaneo (Deceuninck-QuickStep) et Sonny Colbrelli (Bahrain Victorious). L'Australien s'installe sur le podium. Tadej Pogacar a une nouvelle fois creusé l'écart avec ses adversaires. Sans Primoz Roglic et Mathieu Van der Poel, non partants dimanche, le peloton s'est élancée sous le brouillard de Cluses. Un départ maîtrisé par l'Israël Start-Up Nation de Michaël Woods, deuxième au classement du meilleur grimpeur. Cela n'a pas empêché les baroudeurs de tenter leur chance. Dans la côte de Domancy, première difficulté de la journée, les purs sprinteurs ont lâché prise avec la queue du peloton laissant la voie libre à Sonny Colbrelli (Bahrain Victorious) et Michael Matthews (BikeExchange), qui en ont profité pour prendre les deux premières places au sprint intermédiaire à Praz-sur-Arly. Le début de course a aussi été marqué par la chute du leader de la Movistar Enric Mas (8e du général à 5'15"). L'Espagnol a pu recoller avec l'aide de ses coéquipiers. Van Aert craque et laisse filer les favoris Les deux prétendants au maillot vert se sont retrouvés dans l'échappée du jour composée de 43 coureurs où se trouvaient notamment Julian Alaphilippe (Deceuninck-QuickStep), Jakob Fuglsang (Astana), Wout Poels, Dylan Teuns (Bahrain Victorious), Pierre Rolland (B & B Hotels), Guillaume Martin (Cofidis), Dan Martin, Michael Woods (Israel Start-Up), Sepp Kuss (Jumbo-Visma), Bauke Mollema (Trek-Segadredo), Nairo Quintana, Warren Barguil (Arkéa-Samsic) ou encore Esteban Chaves (BikeExchange). Deux courses se sont alors amorcées : celle pour la victoire d'étape et celle pour le maillot à pois. Le porteur de la tunique Wout Poels s'est d'abord isolé devant alors que Nairo Quintana (Arkéa-Samsic), Michael Woods (Israël Start-Up), Ben O'Connor (Ag2r-Citroën), Sergio Higuita (EF Education-Nippo) et Lucas Hamilton (Bike Exchange) sont partis en contre laissant le reste de l'échappée derrière eux. La lutte aux pois rouges s'est amorcée entre le trio Poels-Quintana-Woods. Le Néerlandais a finalement payé ses efforts de la veille dans le Col du Pré, tout comme Lucas Hamilton qui a lui aussi lâché prise dans la montée. Dans le peloton des favoris, le deuxième col de la journée a été fatal à Wout Van Aert, le dauphin de Tadej Pogacar au départ de l'étape. Quintana veut les pois rouges Après avoir accéléré au sommet du Col du Pré, Nairo Quintana s'est esseulé à l'avant pour prendre les points de la montagne devant Higuita, Woods et O'Connor. Les deux Colombiens et l'Australien se sont retrouvés avant le pied du Cornet de Roselend pour continuer leur virée à l'avant. Au sommet, c'est une nouvelle fois Quintana qui est passé en tête devant son compatriote et O'Connor. Dans le groupe des poursuivants Anthony Perez a continué son travail pour Guillaume Martin sans pour autant réduire l'écart avec le groupe de tête. Mis à rude épreuve pour tout le peloton, les organismes ont totalement lâché pour Tim Merlier, vainqueur de la 3e étape à Pontivy, et Nans Peters vainqueur à Loudenvielle sur le Tour 2020, ont quitté la route du Tour de France. Dans la descente en direction de l'ascension finale, Sergio Higuita, plus à l'aise sur sa machine, a pris quelques mètres sur Quintana. Ben O'Connor, le troisième homme du groupe de tête en totale perdition a laissé filer les deux Colombiens avant de faire son retour dans la vallée. Dans le groupe des favoris, le lieutenant de Pogacar Brandon McNulty a chuté, sans gravité, après une erreur d'inattention. Du côté de la Jumbo-Visma, qui a perdu Roglic sur abandon et Van Aert lâché plus tôt dans la journée, les mésaventures se poursuivent. Le maillot blanc et nouveau leader de l'équipe néerlandaise Jonas Vingegaard a été victime d'une crevaison. Attendu par Sepp Kuss, le Danois a pu regagner sa place dans le peloton. Les Colombiens calent Chez les favoris l'allure s'est intensifiée dans le groupe maillot jaune à 30 kilomètres de l'arrivée sous l'impulsion des coéquipiers de Tadej Pogacar. Dans la lutte pour la victoire, le trio à l'avant a perdu un élément avec la panne de jambes de Nairo Quintana dès le pied de la montée de Tignes. Visiblement la pluie et le froid auront été de trop pour les Colombiens puisque à 17 kilomètres du sommet, Ben O'Connor s'est débarrassé de son dernier compagnon d'échappée Sergio Higuita. Toujours en poursuite, le groupe où se trouvait Guillaume Martin (Cofidis) a poursuivi son effort pour tenter de réduire l'écart sans jamais y parvenir. Le Français a accéléré le rythme à 8 kilomètres du sommet pour tenter de reboucher le trou sur Ben O'Connor en compagnie de Mattia Cattaneo (Deceuninck-QuickStep) et Franck Bonnamour (B & B Hotels), une nouvelle fois auteur d'une magnifique étape. C'est finalement l'Italien qui est parti seul à la poursuite de l'homme de tête. Du côté des favoris au sacre final, la Ineos Grenadiers a décidé d'appuyer plus forts sur les pédales pour se débarrasser des derniers lieutenants du maillot jaune. À noter dans ce groupe l'absence de Wout Van Aert (2e), Sergio Henao (11e) et Wout Poels (15e) parmis les quinze premiers au général à cinq kilomètres de l'arrivée. Alors que devant O'Connor a continué à tenir tête à ce groupe en conservant plus de sept minutes d'avance tout au long de l'ascension finale pour aller s'imposer et offrir à Ag2R son vingtième succès sur le Tour de France. Parmi les leaders, Richard Carapaz (Ineos Grenadiers) a été le premier à attaquer avant de se faire contrer par le maillot jaune Tadej Pogacar. Rigoberto Uran (EF Education-Nippo) et Wilco Kelderman (Bora-Hansgrohe) ont tenté à leur tour, en vain alors que David Gaudu (Groupama-FDJ) et Alexey Lutsenko (Astana) étaient en difficulté à l'arrière de ce groupe. Encore une fois un cran au-dessus de ses rivaux, Pogacar a repris du temps sur ses adversaires. lire aussi Le classement de la 9e étape Comme prévu, le top 10 du classement général a subi de grosses modifications avec notamment défaillance du dauphin de Pogacar Wout Van Aert dans le Col du Pré. Le vainqueur du jour en profite pour s'emparer de la place de second derrière Tadej Pogacar qui a une nouvelle fois creusé l'écart. Plus d'informations à suivre... lire aussi Le classement général après la 9e étape

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles