Tour de France : Chute, coup de poing… Le cauchemar de Thibaut Pinot (vidéo)

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La poisse Thibaut Pinot au Tour de France. Lors de cette huitième étape, le coureur de la Groupama-FDJ a posé pied à terre au début de l'étape avant de chuter, sans gravité, dans la montée du Col de Pétra Félix à 45 km de l'arrivée. Quelques minutes plus tard, il recevait un coup de musette, involontaire, de la part d'un membre de la team Trek-Segafredo.

«Oui, c'est vrai que le Tour de France est fait de hauts et de bas pour moi. Mais après ce que je retiens surtout, c'est que les mauvais moments, je les efface assez vite et je ne garde que les bons moments, je garde mes victoires, mon podium. Même si en 2019, la fin a été dure, au final, ce que je garde de ce moment, c'est ma victoire au Tourmalet : pour moi, cela a été un moment exceptionnel » confiait Thibaut Pinot, de retour sur les routes du Tour après sa terrible chute à Nice en 2020. Entre le Français et la course cycliste, l'histoire n'a pas toujours été belle. Lorsque l'on pense au coureur de la Groupama-FDJ, on ne pense pas à sa troisième place en 2014, mais à ses larmes en 2019 lorsqu'il avait été contraint d'abandonner, alors qu'il était idéalement placé au classement général. Depuis les galères se sont enchaînées. Souffrant du dos, Pinot a pensé a arrêter définitivement le vélo avant de faire son retour et de retrouver le chemin de la compétition.

Pinot à la recherche de ses sensations

Malgré sa grande forme lors du Tour de Suisse, Thibaut Pinot a répété qu'il ne faisait pas du classement général une obsession cette…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles