Tour de France - Découverte, galères, confirmation... Retour sur les précédentes participations de Guillaume Martin sur Tour de France

·3 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pour sa cinquième participation pour le Tour de France, Guillaume Martin réalise, à une semaine de l'arrivée sur les Champs-Élysées, un joli parcours avec une deuxième place au général derrière Tadej Pogacar (UAE Team Emirates). Le Normand de la Cofidis poursuit son histoire pas toujours simple entamée avec la Grande Boucle en 2017. 2017 : le Tour de France de la découverte En 2017, Guillaume Martin dispute sa deuxième saison professionnelle sous les couleurs de la formation belge, Wanty-Groupe Gobert. Grâce à l'invitation attribuée par les organisateurs du Tour de France à sa formation, il prend part, comme l'équipe belge, à sa première Grande Boucle. Au départ de Düsseldorf, à 24 ans, il est même désigné par ses dirigeants comme le leader de l'équipe. Un statut qui ne le perturbe pas du tout puisqu'il obtient dès le huitième jour de course, une troisième place au sommet de la Station des Rousses. lire aussi Du Nouvel An au Tour de France, le carnet de bord de Guillaume Martin Une performance remarquable pour un coureur novice. S'évertuant à jouer le classement général, Martin achève sa première participation à la 23e place. Si le coureur de la Wanty emmagasine beaucoup d'expérience pour le futur, il développe involontairement sa médiatisation dans le milieu grâce à la conciliation de sa carrière de coureur cycliste professionnel et son cursus de philosophie, qui intrigue dans le peloton. lire aussi Rencontre entre Guillaume Martin et Jean-Louis Ezine : « Fuir, s'enfuir, le vélo c'est ça » 2018 : le Tour des galères En 2018, le grimpeur normand arrive avec des certitudes au départ du Tour de France. Grâce à sa 12e place au classement final du Critérium du Dauphiné, quelques semaines plus tôt, Guillaume Martin part dans l'optique d'améliorer sa performance de 2017. Malgré une première semaine des plus compliqués, le coureur réalise une traversée des Alpes exceptionnelles qui lui permet de se repositionner dans le top 20 au général. À force de prendre des échappées, il se retrouve à lutter avec Pierre Latour pour le maillot blanc de meilleur jeune. Un maillot distinctif sur les Champs-Élysées, c'est une optique forcément séduisante. Malheureusement pour lui, il craque dans les Pyrénées, la faute à une côte cassée depuis la 9e étape, celle des pavés à Roubaix. Ce Tour de France lui permet néanmoins de développer sa ténacité. lire aussi Guillaume Martin, 2e au classement général du Tour de France : « J'ai dépensé beaucoup d'énergie » 2019 : le Tour de la confirmation Après deux premières participations au Tour de France portées sur l'attaque, Guillaume Martin est arrivé en 2019 avec des ambitions pour le général. Esseulé dès que la route s'élevait dans une formation Wanty-Gobert en manque de grimpeur, le Français a montré qu'il était capable d'accompagner les leaders. Souvent à la rupture, il s'est accroché, comme à son habitude, jusqu'à Paris pour terminer douzième. Malgré tout, cette ambition du général l'aura empêché de prendre les échappées matinales. lire aussi Guillaume Martin passe deuxième au classement général du Tour de France 2020 : le meilleur Français du Tour Ses performances régulières l'ont poussé à prendre son envol. Ce qui lui a ouvert les portes de la formation française Cofidis. Sous les ordres de Cédric Vasseur, Guillaume Martin a continué sa progression. Aux côtés des meilleurs grimpeurs du monde, le Normand est resté sur le podium du classement général pendant six jours. Auteur d'un bon début de Tour de France avec une 3e place à Orcières Merlette (4e étape), le leader de la Cofidis a finalement échoué aux portes du top 10 en terminant 11e. Pour autant, Guillaume Martin a terminé meilleur français de cette édition en assumant pleinement ses ambitions. lire aussi Toute l'actu du Tour de France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles