Tour de France - David Gaudu, après la 18e étape du Tour de France : « Il n'y a aucun regret »

·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Breton de la Groupama-FDJ David Gaudu a tout tenté pour aller chercher la victoire d'étape, jeudi. Très en jambes, il s'est isolé dans la descente du Col de Tourmalet avant de se faire reprendre dans l'ascension finale de Luz Ardiden. David Gaudu (Groupama-FDJ, 11e du général, échappé sur la 18e étape, au micro de France Télévisions) : « Le Tourmalet est l'une des mes acensions préférées. J'adore les Pyrénées. C'était prévu ce matin, je l'avais annoncé. Je voulais être dans l'échappée et me montrer à l'avant. L'objectif était la victoire d'étape. Malheureusement, cela ne l'a pas fait. Il y avait énormément de vent de face dans la descente du Tourmalet et des longs bouts de lignes droites. Donc ce n'était pas évident de creuser en solitaire. Pierre (Latour) n'a pas réussi à prendre ma roue, Julian (Alaphilippe) et Ruben Guerreiro (EF) avaient été distancés avant le sommet. On ne pouvait pas se permettre de les attendre et de perdre du temps. J'ai continué dans la dernière ascension mais mon avance était trop maigre. lire aussi Guillaume Martin (Cofidis) : « Je me suis fait plaisir » C'est dommage mais il n'y a aucun regret sur la ligne. On ne pouvait pas faire mieux. Mais je suis fier de ce qu'on a réalisé dans les Pyrénées avec les gars, avec un groupe réduit puisque l'on a perdu notre groupe « sprint » assez tôt (4 coureurs). Il reste une occasion avec Stefan (Kung). Il a une petite idée derrière la tête. » lire aussi Gaudu, une belle troisième semaine sur le Tour

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles