Et si le Tour de France se disputait à huis clos ?

Ezvan, Jean-Julien
Sport24
Julian Alaphilippe lors du Tour 2018 / AFP
Julian Alaphilippe lors du Tour 2018 / AFP

La Ministre des sports, Roxana Maracineanu, a évoqué l’idée d’une prochaine Grande Boucle sans spectateur. Une option à l'étude.

Depuis le déménagement des JO de Tokyo (à l’origine du 24 juillet au 9 août 2020 et qui pourraient, même si d’autres créneaux sont à l’étude, s’installer en 2021 à peu près aux mêmes dates, à cheval entre juillet et août), les regards et les questions, dans le monde du sport, se cristallisent sur Wimbledon (29 juin-13 juillet) et sur le report ou l’annulation de l’édition du Tour de France (prévu du 27 juin au 19 juillet, au départ de Nice). Une réunion doit se tenir la semaine prochaine.

Interrogée par France Bleu au sujet de la Grande Boucle, traditionnel feuilleton de l’été, Roxana Maracineanu a indiqué que « tous les scénarii étaient à l’étude » (soit un Tour organisé, reporté ou annulé). Et au sujet d’un huis clos, la ministre des Sports a confié : « Le modèle économique du Tour de France ne repose pas sur de la billetterie mais sur les droits TV et la retransmission média. En cette période de confinement, tout le monde est conscient et responsable. Tout le monde a compris les bénéfices de rester chez soi et donc de privilégier plutôt le spectacle télévisé que le spectacle en live. Finalement, ce ne serait pas si pénalisant puisqu’on pourrait le suivre à la télévision. » Avant de préciser sur Twitter « qu’il est trop tôt pour décider. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Un lien étroit avec les spectateurs

Le Tour à huis clos, (...) Lire la suite sur sport24.com

Pinot affiche ses ambitions en 2020 : «Gagner des courses et faire un bon Tour»

Prudhomme au Figaro : «Poulidor, c’est bien au-delà du Tour»…

Tour 2020 : les artificiers Alaphilippe et Pinot apprécient le parcours

Tour 2020: ces chiffres qu'il faut retenir

Inscrivez-vous à la newsletter de Sport24

À lire aussi