Tour de France : "Il y a de quoi faire pour les grimpeurs", assure son directeur Christian Prudhomme

AFP
·1 min de lecture

Quelle a été votre premier souci pour ce Tour ?

Christian Prudhomme : "D'abord, faire un parcours. Cela peut paraître idiot mais il a fallu en plein coeur de l'été changer quasiment une semaine après les changements de dates de l'Euro de football et des JO. On s'est retrouvé fin juillet sans Grand départ pour 2021 et, je veux remercier très sincèrement le conseil régional de Bretagne qui a donné son accord pour avancer d'un an son Grand départ."

Avec quelles conséquences sur le parcours ?

CP : "Il a fallu trouver de nouvelles étapes pour rejoindre le point de rencontre qui se situe dans le Morvan, par rapport à ce qui était prévu initialement. Donc, la première chose était de retrouver une autre première semaine. C'est toujours le même état d'esprit, de varier au maximum, d'aller chercher les nouveautés, comme le Signal d'Uchon avant l'arrivée au Creusot, de réduire les étapes de plaine dont on sait qu'elles se termineront par un sprint."

Mais il y a une étape inusitée de 248 kilomètres ?

CP : "C'est l'étape la plus longue sur le Tour depuis vingt ans mais avec...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi