Tour de France : Gros coup de Trafalgar sur la 14e étape, bouleversements en vue ?

Avec une route aussi exigeante que piégeuse, cette quatorzième étape entre Saint-Etienne et Mende présente le contexte parfait pour un gros coup de Trafalgar. D’autant qu’une grosse chaleur sera de la partie. La vigilance sera donc de mise parmi les premiers, et certains, légèrement distancés, pourraient trouver une opportunité idéale pour un rapprochement…

Ces étapes dites de transition, entre les massifs alpestres et pyrénéens, s’avèrent souvent extrêmement piégeuses, et dans l’histoire elles ont parfois permis de faire de grosses différences. Il y a plusieurs raisons à cela, entre une déconcentration potentielle chez certains leaders, des parcours souvent propices aux embuscades, que ce soit du fait d’un terrain vallonné (Massif Central, Alpes du sud, Forez, etc…) ou soumis au vent et aux bordures, ou de la chaleur, souvent très rude dans ces régions.

Un terrain propice à des coups de Trafalgar

L’étape du jour entre Saint-Etienne et Mende, remake de celle de 1995, où Laurent Jalabert avait réussi une échappé fleuve un 14 juillet pour aller chercher un triomphe historique au somme de Mende, qui lui permit au passage de remonter à la troisième place du classement général, n’échappe pas à la règle. Le parcours n’arrête pas de monter et descendre tout au long des 192 kilomètres de l’étape. Au grand prix de la montagne, on ne trouve pas moins de 5 ascensions répertoriées (quatre montées de troisième catégorie, une côte de deuxième catégorie), mais il y en a en réalité beaucoup plus.…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles