Tour de France : Jalabert sur le Tour de France, 5 moments inoubliables

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que l’étape du jour entre Saint-Etienne et Mende rappelle obligatoirement le grand exploit de Laurent Jalabert en 1995, l’occasion est belle de se remémorer les grands moments (dans la joie ou parfois dans la souffrance) du coureur français sur la Grande Boucle. Avec « Jaja », cela a souvent été tout ou rien sur le Tour !

1992, 1ère victoire

Pour son deuxième Tour de France, le jeune Laurent Jalabert, qui débute son passage chez l’équipe espagnole ONCE après trois années passés sous les couleurs de la formation française Toshiba, héritière de l’équipe La Vie Claire de Bernard Hinault et Greg Lemond, emporte la 6ème étape à Bruxelles. Cette année-là, Jalabert ramène son premier maillot vert à Paris.

1994, le drame à Armentières

Dans l’histoire de Laurent Jalabert avec le Tour de France, il est impossible de ne pas évoquer le drame d’Armentières, à l’occasion de l’arrivée de la première étape de ce Tour de France 1994. En plein sprint pour la victoire, Jalabert étant essentiellement un sprinter lors de ses premières années, le Mazamétain tombe violemment après que Wilfried Nelissen ait heurté un policier qui prenait une photo sur le bord de la route pour rendre service à un petit garçon. La chute est terrible et Laurent Jalabert est grièvement blessé et envoyé très rapidement à l’hôpital. Il reste quelque temps hospitalisé et ne reprend la compétition qu’en fin de saison. Les images diffusées sont impressionnantes et elles marquent les Français, qui en conséquence, garderont…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles