Tour de France - Jean-René Bernaudeau (Total Direct Energie) : « Une bonne nouvelle qui met le doigt sur un dysfonctionnement »

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Le manager de Total Direct Energie, dont l'équipe a été invitée au prochain Tour de France, juge que le passage à 23 équipes sur les grands Tours met aussi en lumière « le dysfonctionnement du cyclisme ». Jean-René Bernaudeau (Total-Direct Energie, après l'annonce des équipes invitées sur le prochain Tour) : « J'ai toujours pensé qu'une invitation au Tour de France devait être la conséquence des résultats sportifs. On avait confiance en la qualité de notre équipe et on ne parlait pas du tout de ce sujet entre nous. C'est une bonne nouvelle, mais elle met aussi le doigt sur le dysfonctionnement du cyclisme avec ces dix-neuf équipes World Tour. Le Covid nous rattrape et c'est la vieille Europe, la France, l'Italie et l'Espagne qui vont permettre au cyclisme de vivre. Il faudra en tirer les leçons. »