Tour de France - Julian Alaphilippe : « J'ai senti que les jambes n'étaient pas exceptionnelles »

·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Malgré la perte de son maillot jaune, à l'issue de la 2e étape Perros-Guirec - Mûr-de-Bretagne, le leader de l'équipe Deceuninck-Quick Step Julian Alaphilippe n'éprouvait aucun regret sur son final, dimanche. Julian Alaphilippe (5e de l'étape et porteur du maillot vert) : « C'est toujours sympa d'avoir un maillot distinctif sur le Tour. Je crois que j'ai porté tous les maillots distinctifs depuis mes débuts sur l'épreuve. Je ne vais pas me chercher des excuses, mais c'est monté très fort dans le premier tour. J'ai essayé de suivre Mathieu (van der Poel) dans la première montée mais j'ai senti que les jambes n'étaient pas exceptionnelles. Du coup, j'ai essayé d'en garder le plus possible pour le final. J'ai fait le maximum. Mathieu était tout simplement plus fort. C'est pour ça que je ne suis pas déçu, je n'ai pas de regret parce que j'ai tout donné. lire aussi le classement de l'étape Avec Mathieu, on est deux coureurs qui se tirent la bourre toute l'année, on court de la même manière. Il est allé chercher la gagne à la pédale, donc il le mérite, félicitations à lui. Le maillot jaune, c'est exceptionnel, c'est génial et magique mais ça demande beaucoup de responsabilité. Je tenais à remercier mes coéquipiers qui ont beaucoup travaillé aujourd'hui (dimanche). Il ne faut pas oublier que ce n'est que la deuxième étape du Tour de France, il reste encore beaucoup d'opportunités qui se présenteront à nous d'ici Paris. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles