Tour de France : L'UCI prête à prendre de gros risques face au Covid

A quelques jours seulement du grand départ du Tour de France à Copenhague (Danemark), l’Union Cycliste Internationale a publié un nouveau protocole Covid qui sera effectif lors des trois semaines de course. Avec un changement majeur : les coureurs positifs au Covid mais asymptomatiques pourront être autorisés à poursuivre le Grande Boucle.

Cela fait maintenant deux ans que le monde du cyclisme doit composer avec les restrictions sanitaires liées au covid-19. Si les différentes compétitions ont réussi à se tenir plus ou moins normalement, l’une d’entre elles a connu une véritable hécatombe dans ses ultimes jours de course. En effet, lors du Tour de Suisse, disputé entre le 12 et le 19 juin dernier, pas moins de 36 coureurs ont dû abandonner en cours de route, après avoir été testé positif au Covid. Si l’affaire avait fait grand bruit à l’époque, c’est notamment parce qu’Aleksandr Vlasov, alors leader de l’épreuve, faisait partie des coureurs touchés par l'épidémie, et avait ainsi vu la victoire finale lui échapper en raison de sa contamination.

Un nouveau protocole sanitaire

C’est dans ce contexte que l’UCI a détaillé ce mardi un nouveau protocole sanitaire qui entrera en vigueur à l’occasion du prochain Tour de France, qui débute dès ce vendredi avec un contre-la-montre individuel dans les rues de Copenhague (Danemark). Dans un communiqué publié…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles