Tour de France - Les maillots distinctifs du Tour de France

·4 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Si le sort du Maillot Jaune et du maillot blanc a vite été réglé, la bataille pour le maillot vert et surtout le maillot à pois a très longtemps été disputée et indécise. Comme l'an dernier, Tadej Pogacar a fait une razzia. Le Maillot jaune : Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) Le scénario de ce Tour de France n'a absolument pas été celui du Tour 2020. L'an dernier, sur le chrono de la Planche des Belles Filles, Tadej Pogacar avait renversé un Primoz Roglic dominateur durant les trois semaines de course. Mais cette année, sa victoire finale ne souffre d'aucune contestation. Le Slovène de 22 ans a écrasé le Tour de France. Julian Alaphilippe a été le premier Maillot Jaune et Mathieu Van der Poel a été leader du Tour pendant six jours. Puis, Tadej Pogacar a pris la tunique jaune de manière définitive au Grand-Bornand, où il a réalisé un numéro lors de la première étape de montagne. À partir de ce moment, sauf incident, l'issue ne faisait guère de de doute. Le coureur de la formation émiratie a ensuite tranquillement géré son avance. Mais il n'a pas hésité à enfoncer le clou quand il en a eu l'opportunité - vainqueur des deux arrivées au sommet dans les Alpes, au Col du Portet et à Luz Ardiden. Tadej Pogacar termine ce Tour de France avec 5'20'' d'avance sur son dauphin Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma). Un écart symbolique du fossé qui sépare le Slovène de ses concurrents sur ce Tour. lire aussi Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) et l'histoire d'une émancipation Le Maillot vert de meilleur sprinteur : Mark Cavendish (Deceuninck-Quick Step) Il fallait être fou ou éperdument amoureux de lui pour mettre une pièce sur Mark Cavendish en vert à Paris. Pourtant le Britannique a bien remporté son deuxième Maillot Vert de meilleur sprinteur, dix ans après son premier en 2011. L'histoire est belle. De retour sur le Tour trois ans après sa dernière participation en 2018, Mark Cavendish a vécu un Tour de France extraordinaire. Quatre victoires d'étape, à Fougères, Châteauroux, Valence et Carcassonne. Son premier succès lors de la quatrième étape lui a permis d'endosser le maillot vert, qu'il n'a finalement plus jamais quitté. Ses quatre succès ont fait la différence dans la course au maillot vert. Mais le Britannique est aussi allé chercher des points précieux lors des différents sprints intermédiaires. Moins bon grimpeur ses concurrents les plus féroces, Michael Matthews et Sonny Colbrelli, le Cav s'est accroché en montagne, bien épaulé par ses coéquipiers de la Deceuninck-Quick Step pour ramener sa belle tunique sur les Champs-Elysées. lire aussi Mark Cavendish : « Avant, je pensais que les problèmes mentaux étaient une excuse » Le Maillot à pois de meilleur grimpeur : Tadej Pogacar Ce maillot est le signe de l'ultra-domination de Tadej Pogacar. En plus du Jaune et du Blanc, Tadej Pogacar a aussi glané le maillot de meilleur grimpeur sur le gong lors de la dernière étape de montagne grâce à son succès au sommet à Luz Ardiden. Pourtant le Slovène de 22 ans n'était pas vraiment dans la bataille au classement grimpeur à l'entame de la troisième et dernière semaine de course. Il ne comptait que 26 points, et était alors bien loin de Wout Poels et ses 74 points. Mais ses deux victoires au sommet au Col du Portet et à Luz Ardiden, où les points étaient à chaque fois doublés au sommet lui ont permis de faire la différence, très largement au final (104 points contre 88 pour Poels). Si cela peut paraitre écoeurant et frustrant pour ceux qui se sont battus pour avoir la tunique à pois (Poels, Woods, Quintana), il n' y a finalement rien d'étonnant. Tadej Pogacar est le meilleur grimpeur du Tour de France. Il remporte le classement grimpeur pour la deuxième année consécutive. lire aussi Qui sont les sept membres de la galaxie Pogacar, le double vainqueur du Tour de France ? Le Maillot blanc de meilleur jeune : Tadej Pogacar La course au maillot blanc du meilleur jeune s'est calquée sur celle du Maillot Jaune. Tadej Pogacar n'a eu qu'un seul véritable opposant. Il s'agit de son dauphin au classement général, Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma). Même si c'est le Danois qui a presque exclusivement porté le maillot blanc, par procuration, c'est bien Tadej Pogacar qui le remporte, comme l'an dernier. Le Slovène de 22 ans a fait la différence en début de Tour de France. Même si Vingegaard a devancé Pogacar sur le deuxième contre-la-montre (samedi), il s'est à chaque fois montré en dessous du Slovène en montagne. Derrière, en l'absence d'Egan Bernal cette année, la concurrence fut presque inexistante puisque le troisième du classement du meilleur jeune, David Gaudu (Groupama-FDJ) a terminé à 21'21" de Pogacar. lire aussi Le carnet de notes des 23 équipes du Tour de France : le carton d'UAE et Deceuninck

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles