Tour de France - Une minute de protestation des coureurs au début de la 4e étape du Tour de France ?

·1 min de lecture

Après les chutes de lundi, les coureurs envisagent de poser le pied à terre pendant une minute au kilomètre 0. Le départ réel de la 4e étape du Tour de France entre Redon et Fougères, ce mardi, est programmé à 13 h 40. Que vont faire les coureurs au moment où Christian Prudhomme, le directeur de l'épreuve, va agiter le drapeau ? Depuis lundi soir, et après les nombreuses chutes qui ont émaillé les derniers kilomètres de l'étape arrivant à Pontivy, ils réfléchissent à un mouvement de protestation. L'idée d'une grève a été écartée mais il était envisagé de rouler au pas pendant les 10 ou les 50 premiers kilomètres, puis de marquer un arrêt avant de réellement lancer l'étape. lire aussi Suivre le direct commenté de la 4e étape
Selon le Belge Philippe Gilbert, les coureurs pourraient finalement poser le pied à terre pendant un court instant au départ. « On en a beaucoup parlé. On va marquer une minute de protestation au kilomètre 0 après le fictif et après on va démarrer la course. On voulait faire ça pour le respect pour la course, pour les gens. Cela prouve notre mécontentement. »
Des discussions ont eu lieu entre l'association des coureurs (CPA), l'organisateur Amaury Sports Organisation (ASO) et l'Union cycliste internationale (UCI). lire aussi Le cyclisme devient-il trop dangereux ?
La CPA a publié un communiqué : « Après les chutes lors de la troisième étape du Tour de France, les coureurs se sont interrogés sur les mesures à prendre pour souligner leur mécontentement et le manque d'attention sur les problèmes liés à la sécurité [...]. Les coureurs tiennent à souligner le respect qu'ils expriment envers leur sponsor, les organisateurs et leur institution internationale. Le public est quelque chose de très important à leurs yeux, c'est donc pour cela qu'ils exerceront leur métier de coureurs cyclistes professionnels dès aujourd'hui. Les coureurs du Tour de France demandent, en contrepartie du respect qu'ils expriment, la même chose pour leur intégrité physique, c'est pour cela qu'ils demandent à l'UCI de mettre en place des discussions avec l'ensemble des parties prenantes pour adapter la règle des 3 km lors des courses par étapes. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles