Tour de France : La mythique étape du Granon en images

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La 11e étape du Tour de France a été remportée par Jonas Vingegaard (Jumbo) au sommet du Col du Granon. D'une attaque sur les pentes de ce géant des Alpes (2413 m.), il a fait vaciller Tadej Pogacar (UAE) et a récupéré le Maillot Jaune. Derrière, les Français ont assuré. Retour sur cette étape de légende en image.

Le retour des deux animateurs les plus réguliers du peloton. Mathieu van der Poel et Wout van Aert sont les premiers attaquants de la 11e étape. Malheureusement, le Hollandais abandonnera dans le Col du Télégraphe, incapable d'être performant après un Giro couru sans compter.

Les premières difficultés du jour escaladées par les coureurs ont été les lacets de Montvernier. 18 virages, 800 mètres de dénivelés en trois kilomètres. Belle mise en bouche avant le Col du Télégraphe, le Galibier et le Col du Granon, autrement plus impressionnant avec ses 9,2 % de moyenne en 11,3 km.

Sur les pentes du Col du Galibier, Warren Barguil attaque pour s'isoler et partir à la conquête d'une étape majestueuse. Seul devant jusqu'à 4 kilomètres de l'arrivée, le Breton a buté dans la vallée et a surtout été avalé par Jonas Vingegaard dans le Col du Granon.

Thibaut Pinot a passé une journée à l'arrière, distancé dès les premiers contreforts alpins. Un comportement volontaire pour se préserver en vue de l'Alpe d'Huez demain ? Il s'est déjà imposé au sommet des 21 virages sur le Tour de France en 2015...

À l'avant, la bataille a déjà commencé. Dans le cirque aride des Hautes-Alpes, Romain Bardet ramène à lui tout seul Geraint Thomas sur le groupe Pogacar-Vingegaard.

Les deux grimpeurs, Tadej Pogacar et Jonas Vingegaard, sont inséparables. Un duo que l'on devrait revoir prochainement dans les Alpes et les Pyrénées.

Pittoresque décor pour des coureurs qui ont l'air de puces dans un toboggan de montagnes dans la descente du Galibier.

Alors que Rafal Majka imprime un faux rythme pour Pogacar dans le Col du Granon, Jonas Vingegaard réaccorde le tempo en l'accélérant brusquement. Le Danois part vers la victoire d'étape et le Maillot Jaune.

Maillot grand ouvert et épaules bringuebalantes, Tadej Pogacar ne peut suivre Vingegaard. Pour la première fois de ses trois Tour de France, le Slovène connaît la solitude d'une défaillance.

Son errance est telle que Pogacar doit laisser filer David Gaudu, lâché en début de Granon et revenu de derrière au prix d'un bel effort lissé. 5e à l'arrivée, le Français conserve ses chances de podium, il est 7e au général à 51 secondes du Slovène, 3e au général ce soir.

Au bout de l'effort, Romain Bardet dépasse la ligne d'arrivée. Son étape a été à la hauteur de sa réputation avec du panache, de la détermination et une pointe de culot. Il est, ce soir, deuxième du Tour de France à 2'16 de Jonas Vingegaard.

Poignée de main fair-play entre le nouveau Maillot Jaune et Tadej Poagacar désormais 3e du général à 2'22. Belle conclusion d'une journée qui restera gravée dans la légende du Tour.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles