Tour de France - Nils Politt s'impose en solitaire à Nîmes lors de la 12e étape du Tour de France

·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après avoir pris la bonne échappée, Nils Politt s'est imposé en solitaire à Nîmes sur la 12e étape du Tour de France. Il devance Imanol Erviti et Harrison Sweeny. Après un début de Tour de France spectaculaire mené à vive allure, le peloton a eu droit à une vraie journée de transition entre Saint-Paul-Trois-Châteaux et Nîmes. La victoire s'est jouée au sein de la bonne échappée et c'est Nils Politt qui s'est montré le plus fort. Il devance Imanol Erviti et Harrison Sweeny. Le peloton s'est quant à lui désintéressé de l'étape et était pointé à plus de 15 minutes au moment de l'arrivée de l'Allemand. Pourtant, le peloton est parti sur les chapeaux de roues une fois le drapeau baissé par Christian Prudhomme. Certaines équipes ont voulu profiter du fort vent latéral pour créer des bordures. Les premiers éventails se sont formés sans pour autant piéger de leaders. Les coureurs distancés ont pu faire leur retour alors que Julian Alaphilippe s'est dressé sur les pédales pour créer la bonne échappée du jour. lire aussi Le film de l'étape Le champion du monde a été accompagné de douze autres coureurs dont Stefan Küng (Groupama-FDJ), Stefan Bisseger (EF Education Nippo), Nils Politt (Bora-Hansgrohe), Imanol Erviti (Movistar), Harrison Sweeny, Brent Van Moer (Lotto-Soudal), Edward Theuns (Trek-Segafredo), André Greipel (Israel Start-Up), Connor Swift (Arkéa-Samsic), Luka Mezgec (BikeExchange), Sergio Henao (Qhubeka Nexthash) et Edvald Boasson Hagen (TotalÉnergies). Derrière, le peloton, emmené par la formation UAE du maillot jaune Tadej Pogacar, s'est désintéressé de la victoire d'étape laissant jusqu'à quinze minutes d'avance au groupe de tête. C'est donc devant que la course s'est jouée. La bonne entente dans ce groupe a régné jusqu'à 50 kilomètres de la ligne, moment où Nils Politt et Connor Swift ont placé une première offensive. Julian Alaphilippe, marqué par tous ses adversaires, n'a pas pu bouger. Un marquage qui a profité aux rouleurs Küng, Erviti, Politt et Sweeny qui ont pu s'extirper de l'échappée initiale. Sous l'impulsion de Sweeny, le champion d'Europe du contre-la-montre a dû abdiquer à quinze kilomètres de l'arrivée. C'est finalement Nils Politt qui a surpris les deux rescapés en partant seul. Le rouleur allemand est allé chercher, en solitaire, son premier succès sur le Tour de France. Il a devancé Imanol Erviti et Harrison Sweeny.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles