Tour de France - Patrick Konrad en costaud sur la 16e étape du Tour de France, Tadej Pogacar pas inquiété

·4 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Patrick Konrad (Bora-Hansgrohe) s'est imposé ce mardi sur la 16e étape du Tour de France en solitaire à Saint-Gaudens. Le champion d'Autriche a résisté au retour des poursuivants, devançant Colbrelli (Bahrain Victorious) et Matthews (BikeExchange). Le Maillot Jaune Tadej Pogacar n'a pas été mis en danger. Patrick Konrad (Bora-Hansgrohe) a remporté ce mardi la 16e étape du Tour de France, longue de 169 kilomètres à Saint-Gaudens. Présent dans l'échappée du jour, le champion d'Autriche de 29 ans s'est isolé à 36 kilomètres de l'arrivée et n'a jamais été repris. Il a devancé Sonny Colbrelli (Bahrain Victorious) et Michael Matthews (BikeExchange). Pierre-Luc Périchon (Team Cofidis) a terminé quatrième. Jamais inquiété, Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) reste solide leader du Tour de France avant les deux dernières étapes de montagne. lire aussi Le film de l'étape Au lendemain d'une journée de repos bien méritée, le peloton a tout de suite été dans le vif du sujet. Le départ en descente du Pas de la Case sur une chaussée détrempée (6 degrés au thermomètre) fut très intense. Encore une fois, ils étaient nombreux à vouloir se glisser dans l'échappée. Trois hommes ont réussi à prendre un peu de champ dans le Col de Port (11,4 à 5,1 %) : Kasper Asgreen, Mattia Cattaneo (Deceuninck-Quick Step) et Michal Kwiatkowski (Ineos Grenadiers). Mais cette première difficulté de la journée n'a pas permis de faire la différence malgré les tentatives incessantes. Après deux heures de course, la moyenne était de 45 km/h. 36 Présent dans l'échappée, Patrick Konrad a parcouru les 36 derniers kilomètres en solitaire pour décrocher le plus beau succès de sa carrière. Un grand numéro. C'est dans la deuxième difficulté, le Col de la Core (13,1 km à 6,6 %) que l'échappée s'est enfin constituée. Trois coureurs se sont isolés dont le Français Fabien Doubey, Jan Bakelants et le champion d'Autriche Patrick Konrad, qui a fait l'effort pour rejoindre les deux premiers cités. Ils ont compté jusqu'à 7 minutes d'avance sur un peloton emmené par les coéquipiers de Rigoberto Uran (EF Nippo). Un contre de 11 coureurs était à leur poursuite, dans lequel on retrouvait David Gaudu, Franck Bonnamour, décidément très en forme pour son premier Tour ou encore Sonny Colbrelli. Initialement présent dans ce groupe de contre, Benoit Cosnefroy s'est fait décramponner. lire aussi Le classement de l'étape Le fait du jour : Gaudu très actif mais pas récompensé Le Portet-d'Aspet, plus grosse difficulté de la journée, a servi de juge de paix (5,4 à 7,1 %). Alors que Patrick Konrad faisait le forcing pour passer seul au sommet, David Gaudu, lui, a fait exploser le groupe de contre. Seul Sonny Colbrelli (Bahrain Victorious) est parvenu à s'accrocher à la roue du Breton. Sous la pluie, David Gaudu a ensuite fait la descente du Portet-d'Aspet à fond. Avec le champion d'Italie Colbrelli, il a tenté de revenir sur Patrick Konrad, qui possédait alors 40 secondes d'avance. Mais les deux hommes, pas assez efficaces, ont été repris par le groupe de poursuivants. Le leader de la Groupama-FDJ a de nouveau attaqué dans l'exigeante côte d'Aspret-Sarrat, dernière difficulté à 7 kilomètres de la ligne. Sans parvenir à faire de différence. Très en jambes, David Gaudu n'a pas été récompensé de ses efforts. Même s'il pourra regretter de ne pas avoir suivi Konrad pour rejoindre la tête. voir aussi Le classement général À l'inverse de Patrick Konrad. Seul en tête, l'Autrichien n'a jamais faibli, augmentant même son avance. Et son audace s'est avérée payante. En larmes sur la ligne, il a eu le temps de savourer son premier succès sur un Grand Tour. Il apporte une seconde victoire à la Bora-Hansgrohe après celle de Nils Politt sur la 12e étape. Le peloton des favoris a lui terminé très tranquillement à 14 minutes de Konrad, avant les deux grosses étapes pyrénéennes, mercredi et jeudi. Les deux dernières étapes de montagne de ce Tour de France.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles