Tour de France : Torture, Afghanistan… Il dévoile le calvaire du Tour

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Depuis vendredi dernier, le Tour de France s’est mis en route pour trois semaine de compétition. Après trois jours au Danemark, le peloton est enfin de retour en France et les premières difficultés vont arriver ce mercredi avec les pavés. Place ensuite aux étapes de montagne avec les cols les plus mythiques du Tour. Les efforts seront alors intenses et cela sera un calvaire pour beaucoup. Andy Schleck en sait quelque chose.

3349,8 kilomètres, 21 étapes, 19,4 kilomètres pavés, 23 cols de 2ème, 1ère ou hors catégorie, l’ascension de l’Alpe d’Huez, celle du Galibier 2642m d’altitude… Voilà à peu près l’énorme programme de ce Tour de France 2022. Déjà 4 étapes se sont déroulées sur cette Grande Boucle, mais le plus dur est encore devant pour le peloton. Cela va notamment être le cas ce mercredi avec les secteurs pavés entre Lille et Arenberg. Il va donc falloir multiplier les efforts pour les coureurs du Tour de France et cela s’annonce intense.

« Le Tour de France est une torture »

Ancienne star du peloton et du Tour de France, Andy Schleck sait d’ailleurs très bien ce que représentent les efforts fournis sur la Grande Boucle. D’ailleurs, à l’occasion d’une interview accordée à L’Equipe, le Luxembourgeois, s’enflammant pour Tadej Pogaçar, s’est laissé aller à une étonnante comparaison à propos du Tour de France. « Je m'interroge…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles