Tour de France - Un Tour de France 2021 avec moins de coureurs français

·2 min de lecture

Seulement 33 coureurs français vont prendre le départ, samedi, de la 108e édition du Tour de France à Brest. C'est la plus faible proportion depuis 2005.

Trente-trois coureurs français vont prendre le départ du Tour de France, samedi de Brest. Il s'agit du plus faible total depuis le Tour de France 2005, qui comprenait alors 31 coureurs français. Mais le peloton de l'époque comprenait une équipe française de moins qu'en 2021.

En proportion, 2005 demeure l'année avec la plus faible part de coureurs tricolores depuis le début du XXIe siècle, notamment parce que le peloton comptait à l'époque 189 coureurs (contre 184 aujourd'hui). On comptabilisait à l'époque cinq équipes françaises, avec les formations tricolores historiques telles que Cofidis, La Française des Jeux, AG2R Prévoyance et Bouygues Télécom (toujours présentes dans le peloton actuel sous d'autres noms) ainsi que le Crédit Agricole.

Deux équipes françaises étaient menées par des leaders étrangers : Cofidis (avec Stuart O'Grady) et La Française des Jeux (Baden Cooke, Philippe Gilbert, Bradley McGee). Avec respectivement 4 représentants français dans sa sélection (sur 9 coureurs à l'époque), le Crédit Agricole était plutôt cosmopolite, au contraire de Bouygues Telecom qui était pour sa part 100 % français.

lire aussi
Pogacar, Roglic, Thomas, Alaphilippe... nos dix favoris pour le Tour de France 2021

Moins de coureurs mais plus d'équipes françaises
Si le nombre de coureurs tricolores a diminué, le nombre d'équipes françaises a lui augmenté. Depuis l'an dernier, elles sont six dans le peloton (en plus des AG2R-Citröen, Cofidis, Groupama-FDJ, Total Energies se sont ajoutés Arkéa-Samsic et B & B Hôtels). Elles bénéficient pour le moment de circonstances favorables (nouvelles mesures de l'UCI et invitations exceptionnelles accordées par les organisateurs pour cause de Covid-19).

Bien que la proportion des coureurs français soit l'une des plus faible de ces dernières années, elle ne présage en rien un niveau de compétitivité en deçà des années précédentes. En 2010, par exemple, avec une part de coureurs issus de l'Hexagone équivalente à celle de cette année (18 %), les coureurs tricolores avaient brillé, en remportant 6 étapes (Chavanel par deux fois, Casar, Riblon, Voeckler et Fédrigo), un maillot à pois (Anthony Charteau) et en portant pendant 2 jours le maillot jaune, grâce à Sylvain Chavanel.

La France demeure en outre la nation qui s'élancera avec le plus grand nombre de coureurs durant cette 108e édition. Et avec le plus grand nombre d'équipes aussi. À noter enfin, que la part des coureurs français, disputant le Tour de France pour le compte d'une équipe étrangère, est lui aussi en diminution par rapport à l'an passé (3 coureurs cette année contre 4 en 2020).

lire aussi
Les six grandes questions avant le départ du Tour de France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles