Tour de France - Warren Barguil renonce avant le départ de la 14e étape du Tour de France

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Warren Barguil (Arkea-Samsic) a renoncé à poursuivre le Tour de France, samedi avant le départ de la 14e étape à Carcassonne. Warren Barguil (Arkea-Samsic) a renoncé à poursuivre le Tour de France, samedi matin avant le départ de la 14e étape à Carcassonne. Le champion de France 2019 avait été pris dans la chute collective de l'étape de vendredi, qui avait provoqué les abandons de Simon Yates, Lucas Hamilton et Roger Kluge. « Je voulais finir l'étape et aussi le Tour mais c'est la chute de trop, a déclaré Barguil. J'ai des séquelles au niveau du dos et du fessier, j'ai du mal à forcer de la jambe droite. [...] J'avais coché (l'étape de samedi), elle me correspondait. C'est pour moi un gros crève-coeur, j'ai vécu beaucoup d'émotions sur le Tour, c'est dur d'abandonner. On a pris la décision avec l'équipe et le staff médical. Il faut savoir dire stop. Je tâcherai de récupérer de cette chute et d'être opérationnel le plus rapidement possible pour moi et pour l'équipe. »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Contusions et brûlures pour Bouhanni Vendredi soir, l'équipe Arkea-Samsic avait dressé le bilan médical de la journée : « Warren Barguil présente des plaies superficielles sur l'ensemble du dos, ainsi qu'une contusion de la cheville droite et de gros hématomes au niveau du fessier et des ischios. » Nacer Bouhanni, un autre coureur d'Arkea-Samsic, a été touché lui aussi dans la 13e étape. « Il ne souffre d'aucune fracture, selon le bilan de son équipe. Il présente des contusions dorsaux-lombaires, ainsi que des brûlures au niveau du genou, des mains et du fessier. » lire aussi Toute l'actualité du Tour de France Kragh Andersen également non partant Tombé vendredi, le Danois Soren Kragh Andersen (DSM) ne prendra pas non plus le départ de la 14e étape. Il a montré des signes de commotion cérébrale, a indiqué son équipe, et devra observer une période de repos. Double vainqueur d'étape l'an passé, à Lyon puis Champagnole, Kragh Andersen (26 ans) n'a pu faire mieux qu'une 14e place cette année (3e étape).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles