Tour de France: Wout van Aert gagne la 4e étape, Philipsen deuxième

Jasper Philipsen à l'arrivée de la 4e étape du Tour de France, persuadé d'avoir gagné. (Photo: Capture Eurosport)
Jasper Philipsen à l'arrivée de la 4e étape du Tour de France, persuadé d'avoir gagné. (Photo: Capture Eurosport)

Jasper Philipsen à l'arrivée de la 4e étape du Tour de France, persuadé d'avoir gagné.  (Photo: Capture Eurosport)

TOUR DE FRANCE - Toujours attendre d’être sûr d’avoir gagné avant de crier victoire. Le Belge Jasper Philipsen devrait s’en souvenir après cette quatrième étape du Tour de France, ce mardi 5 juillet à Calais, remportée par son compatriote Wout van Aert (Jumbo) .

Ce dernier a réussi un coup de force sur cette épreuve. Déjà porteur du maillot jaune, van Aert a attaqué à onze kilomètres de l’arrivée et a conforté sa position en tête du classement général. Mais visiblement Jasper Philipsen ne s’était pas aperçu de cette attaque fulgurante et s’est cru en tête du peloton. En passant la ligne, il a laissé exploser sa joie, convaincu d’avoir gagné. Il s’est vite rendu compte que ce n’était pas le cas.

“Je n’ai pas vu partir Van Aert, et j’avais une mauvaise connexion à l’oreillette. J’ai sprinté pour la gagne, mais c’est juste en passant la ligne que je me suis rendu compte de mon erreur”, a réagi le coureur d’Alpecin, qui a réglé le sprint du peloton. “J’ai cru avoir gagné pendant cinq secondes. Ça fera des images marrantes avec le temps”, a-t-il ajouté.

Il n’était pas le seul dans ce cas puisque le Norvégien Alexander Kristoff aussi pensait sprinter pour la victoire, “mais c’est moi qui ai passé la ligne et qui ai célébré donc c’est moi qui me tape la honte”, a lâché en riant le Belge.

Un sentiment que Van Aert doit lui-même connaître puisque le 7 juin dernier, c’est lui qui a célébré sa victoire trop tôt, laissant le Français Gaudu lui passer devant sur le Dauphiné.

Van Aert, sept succès sur le Tour depuis 2019

Le Belge Wout van Aert s’était classé deuxième des trois premières étapes, au Danemark. Cette fois, l’ancien champion du monde de cyclo-cross a attaqué dans la dernière côte du parcours, la côte du Cap Blanc-Nez, et s’est isolé malgré la résistance du Britannique Adam Yates, le dernier à garder le contact. Le Français Christophe Laporte a pris la troisième place du jour.

Âgé de 27 ans, van Aert a remporté son septième succès d’étape dans le Tour depuis sa première participation en 2019. Au classement général, il compte désormais 25 secondes d’avance sur le Belge Yves Lampaert et 32 secondes sur le vainqueur sortant, le Slovène Tadej Pogacar, à la veille de l’étape des pavés menant à Arenberg (Nord).

Dans cette étape ensoleillée de 171,5 kilomètres, deux coureurs partis à l’avant dès le départ de Dunkerque, le Danois Magnus Cort Nielsen et le Français Anthony Pérez, ont ouvert la route pour cette première journée de course sur le territoire français après l’exergue danois.

Le duo a compté jusqu’à sept minutes et demie d’avance avant la mi-course. Puis les équipiers des sprinteurs ont réduit l’écart à moins d’une minute et demie, au seuil des 50 derniers kilomètres, quelques instants avant que Pérez poursuive seul l’aventure.

L’Aixois a été débordé dans la dernière côte par l’avant-garde du peloton, qui a éclaté sous l’effet de la violente accélération des équipiers de van Aert. Il restait au Belge à sortir sur le haut de la côte et foncer vers l’arrivée.

À voir également sur Le HuffPost: Découvrez les étapes du Tour de France 2022 à ne pas manquer

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles