Le tour du monde des champions

Aux États-Unis, le basketteur Stephen Curry succède au quarterback Tom Brady. (Sipa USA/Alamy stock photo)

« L'Équipe » a élu ses Champions des champions monde et France, Lionel Messi, Iga Swiatek, Kylian Mbappé et Caroline Garcia. Et dans les autres pays qui a été désigné ?

Curry plane sur le basket USFidèle à sa culture dominante des sports américains, le magazine Sports Illustrated a choisi le basketteur Stephen Curry pour succéder à Tom Brady. Le fantastique meneur-shooteur, apprécié pour son humilité et ses actions caritatives, a porté Golden State vers un quatrième sacre NBA en huit ans. Curry avait déjà eu cette récompense mais au sein du collectif des Warriors en 2018. À noter que le trophée de SI est international mais récompense essentiellement des Américains et qu'il est mixte, bien que les lauréates (telles Serena Williams ou Megan Rapinoe) y demeurent plus rares.

Mead redresse le foot anglaisSeule une victoire des Three Lions au Qatar aurait pu faire passer le prestigieux prix de la personnalité sportive de la BBC des mains de Beth Mead à celles de Harry Kane. L'attaquante et capitaine de la sélection anglaise a redonné sa fierté à la nation inventrice du foot, bredouille depuis la Coupe du monde masculine organisée au pays en 1966, en remportant le Championnat d'Europe l'été dernier, encore à domicile, et dans une ferveur populaire historique pour le foot féminin.

lire aussi : Élus champions des champions, Mbappé et Messi incarnent bien plus que des footballeurs

Les sports mécaniques pour les hommesLa Gazzetta dello Sport (vote de ses internautes) a récompensé Francesco « Pecco » Bagnaia, le successeur du Français Fabio Quartararo au palmarès du MotoGP et l'héritier d'une longue tradition italienne, de Giacomo Agostini à Valentino Rossi. Élu par ses pairs sportifs et un collège de spécialistes, Max Verstappen est en train de créer cette tradition à lui seul aux Pays-Bas, où le prodige de la F1 remporte un deuxième titre mondial et un deuxième trophée d'affilée.

lire aussi : Iga Swiatek et Caroline Garcia championnes des championnes monde et France pour L'Équipe

Les JO d'Hiver pour les femmesToujours aux Pays-Bas et en Italie, ce sont deux femmes ayant brillé aux JO d'hiver de Pékin qui s'imposent : Irene Schouten, triple médaillée d'or en patinage de vitesse - du jamais vu, même au pays du patin -, et Sofia Goggia, vice-championne olympique de descente (titrée en 2018) et lauréate du globe de la meilleure descendeuse mondiale pour la deuxième saison consécutive.

L'Allemagne vote pour l'athléLes journalistes de sport allemands, qui attribuent des trophées hommes et femmes depuis 1947, ont opté pour un duo d'athlètes. Gina Lückenkemper, championne d'Europe du 100 m au terme d'une superbe remontada pour s'imposer au millième de seconde face à la Suissesse Mujinga Kambundji. Et Niklas Kaul, champion d'Europe du décathlon après l'abandon de Kevin Mayer. Des titres seulement continentaux mais bénéficiant de la caisse de résonance d'un stade Olympique de Munich en fusion.