Tournoi de Miami : Daniil Medvedev surmonte les crampes, Naomi Osaka ne se fatigue pas, ce qu'il faut retenir de la 5e journée

Quentin Ramelet
·1 min de lecture

Déjà privé du "Big 3", Novak Djokovic, Rafael Nadal et Roger Federer, le premier Masters 1000 de la saison a bien cru déplorer la sortie prématurée de sa tête de série N.1 masculine. Mais le Russe Daniil Medvedev a été courageux et a surmonté la douleur pour venir à bout de l'Australien Alexei Popyrin 7-6, (3), 6-7 (9), 6-4.

"J'avais des crampes d'enfer. A certains moments pendant les échanges, j'avais l'impression que mes jambes ne suivaient plus", a commenté le N.2 mondial, en souffrance après 2h16 de jeu. Il a d'ailleurs dû rester debout plusieurs minutes plutôt que de s'asseoir sur sa chaise, le temps de détendre ses cuisses et de recharger ses batteries en sucre en avalant une banane. "En même temps, j'aurais dû gagner en deux sets et nous ne serions pas en train de parler de crampes", a-t-il ajouté en souriant. Car sous 30 degrés, il a eu toutes les peines du monde à s'imposer face à un adversaire qu'il avait balayé en février à l'Open d'Australie, mais qui lui a offert cette fois une bien plus grande résistance, à l'image des trois balles de match sauvées au 2e set, ensuite remporté au tie-break....

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi