Tournoi des Six Nations : chistera, le pack français, l'indiscipline... Ce qu'on a aimé et moins aimé dans ce France - Écosse

Thierry Tazé-Bernard
·1 min de lecture

On a aimé

L'hymne écossais comme à Murrayfield

En ces temps de Covid-19 et de stades vides, entendre l'un des plus beaux hymnes du Tournoi entonné par le public, cela donne des frissons, même si tout cela est réalisé grâce à une bande son. Comme lors de ses matches à domicile à Murrayfield, l'Écosse a donc pu chanter "a capella" The Flower of Scotland. La magie du Tournoi a repris ses droits quelques instants...

Le pack français, base de la révolte

Pendant plus de 25 minutes, l'équipe de France a souffert. Prise dans l'engagement, par la fougue écossaise, elle a d'abord reculé, avant de réagir, de se révolter. Ça a commencé avec un contest gagnant du chapardeur en chef, Julien Marchand (25e). Puis, il y a eu des mauls placés dans l'avancée dans les 22m adverses, et enfin, un travail de sape des avants pour pousser le XV du Chardon à la faute. Après les points au pied, le XV de France est ensuite passé par un essai, derrière une mêlée bien maîtrisée, la même qui avait offert les trois premiers points du match à Romain Ntamack. Les avants tricolores ont représenté l'une des belles satisfactions dans cette rencontre,...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi