Tournoi des Six Nations : défense enfoncée, jeu au pied oublié, les paradoxes de la sensationnelle victoire du XV de France contre le pays de Galles

Thierry Tazé-Bernard
·1 min de lecture

• Une défense sur les talons

Pour la première fois de l'ère Galthié, le XV de France a encaissé 30 points dans un match. Cela ne lui était plus arrivé depuis le (44-8) en Angleterre le 10 février 2019. Mais, parfois, les chiffres ne reflètent pas la réalité du terrain. La défense française a parfois ressemblé à des portes de saloon : ça entrait et ça sortait dans tous les sens. Pourtant, alors que les Français ont subi les impacts, reculé sur presque chaque percussion, qu'ils n'ont pratiquement jamais pu inverser la pression sur les plaquages, ils ont atteint un taux de 95% de réussite au plaquage (contre 86% à leurs adversaires), soit leur meilleur résultat depuis le début du Tournoi (89% contre l'Irlande et l'Italie, 84% contre l'Angleterre).

Mieux encore, les visiteurs ont raté la bagatelle de 36 plaquages, pendant que les Bleus en manquaient seulement 11. Et avec seulement six pénalités concédées (contre 14 au XV du Poireau), la France a vécu le match où elle a été le moins pénalisée cette saison. "Ils nous ont mis à mal, ils étaient morts de faim. On a rencontré quelques difficultés en défense mais on s'est bien rattrapés en deuxième mi-temps", résumait...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi