Tournoi des Six Nations : fin de match apoplectique, capacité de réaction et défense friable... ce qu'on a aimé et moins aimé dans ce France-Galles

Julien Lamotte
·1 min de lecture

On a aimé

Une fin de match épique

C'est souvent le cas entre Gallois et Français. Des matches indécis et des conclusions miraculeuses qui penchent souvent dans le camp bleu, comme cet essai de Damien Chouly en 2017, à la... 100e minute. Bis repetita ce samedi soir.

Ballottés, bousculés, bafoués, les Bleus ont trouvé les ressources pour avancer. Malgré tout. Alors qu'ils s'étaient montrés approximatifs pendant presque la totalité de la rencontre, ils ont fait preuve d'une maîtrise incroyable pour remonter 80 mètres, avec au passage une perte de balle effacée par une pénalité sifflée contre les Gallois, jusqu'à cet essai libérateur de Brice Dulin. Une délivrance et un nouvel acte fondateur.

Une entame sans quartier

Si l'on pouvait craindre un coup d'arrêt après la défaite en Angleterre, les Bleus ont rassuré d'emblée. Les premières minutes sont enthousiasmantes. Du rythme, de l'agressivité, de l'initiative mais orchestrés collectivement. C'est bien simple, jusqu'au premier essai des Bleus, venu logiquement récompenser ce début de match quasi parfait, les Gallois n'ont pas vu le jour. C'est sur cette cohésion des premières minutes que les Français doivent bâtir. Pas uniquement sur ce baroud...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi