Tournoi des Six Nations : Gaël Fickou, de jeune espoir intermittent à capitaine de la défense

Charlotte Diry
·1 min de lecture

Rien ne le destinait à se diriger vers le rugby. Pris d’amour pour le football, proche d’intégrer les centres de formation de l’AS Monaco ou de Sochaux, Gaël Fickou découvre le rugby en 2003 au sein de l’US Seynoise. Il passe ensuite au RC Toulonnais, son club formateur, qu'il quitte pour rejoindre le Stade Toulousain, club le plus titré de France.

• A 18 ans seulement, un talent offensif qui peine à s'imposer en bleu

Après ses premiers pas en 2012 avec le Stade Toulousain, Gaël Fickou ne tarde pas à faire ses preuves. Il participe au championnat du monde junior en juin 2012 alors qu'il n'a que 18 ans. La cour des grands est devant lui. Il connaît sa première sélection en équipe de France le 16 mars 2013, face à l'Écosse, en remplaçant Mathieu Bastareaud en fin de match. Meilleure révélation de la saison 2012-2013, les projecteurs sont tournés vers lui. Sa vitesse, ses crochets, sa technique attirent les regards. Il est déjà très attendu.

Lors du Tournoi des Six Nations 2014, que Gaël Fickou se révèle au grand public en inscrivant l'essai de la gagne. Remplaçant face à l'Angleterre, il offrira la victoire (26-24) aux Bleus en marquant son premier essai international. Percutant offensivement, le...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi