Tournoi des Six Nations : indisciplinée et prévisible, l'Angleterre peut-elle encore contrarier la France ?

Julien Lamotte
·1 min de lecture

Le XV de la Rose serait-il devenu le XV de la Lose ? Synonyme de terreur lors de la dernière décennie, l'équipe d'Angleterre ne fait presque plus peur à personne depuis le début du Tournoi. Une victoire qui a mis du temps à se dessiner contre l'Italie (41-18) et deux défaites contre l'Ecosse (6-11) et le pays de Galles (40-24) sont venues balayer les certitudes de cette Perfide Albion devenue soudain Morbide Albion.

Ses certitudes, déjà, avaient été ébranlées lors de la dernière Coupe d'automne des nations où les hommes d'Eddie Jones avaient eu toutes les peines du monde à battre une équipe de France bis en finale (22-19 après prolongations)

Déjà, à l'automne, les premiers signes d'érosion parcouraient les rouages anglais. Moins fluide dans le jeu, moins audacieuse, moins précise, l'équipe d'Eddie Jones parvenait quand même à s'imposer grâce à ses individualités. Mais que se passe-t-il lorsque celles-ci ne sont plus là pour sauver les meubles ? "C'est un groupe qui vit depuis longtemps ensemble et il y a peut-être un phénomène de lassitude", estime Vincent Clerc.

Des leaders à la peine

L'ancien ailier international pointe aussi du doigt le fait qu'Eddie Jones n'a pas...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi