Tournoi des Six Nations - Comment le pays de Galles a ressuscité pour jouer le Grand Chelem contre la France

Thierry Tazé-Bernard
·1 min de lecture

2020, très loin des sommets

2020 a été une annus horribilis. Des cinq victoires dans le Tournoi 2019, le pays de Galles était tombé de très haut l'année suivante pour finir avec un seul succès (contre l'Italie) et quatre défaites. La Coupe d'automne des nations n'avait pas relevé le niveau avec deux défaites (Irlande, Angleterre) et deux victoires (Géorgie et Italie). Successeur au poste de sélectionneur de Warren Gatland, l'homme qui avait mené les Gallois à trois Grands Chelems et deux demi-finales de Coupe du monde, Wayne Pivac était déjà sur un fauteuil éjectable. Certains pariaient même sur un départ du Néo-Zélandais, car au-delà des résultats, le niveau et le contenu de ses rencontres étaient loin d'être à la hauteur. Mais tout a changé en un match.

Le Trèfle et la chance

Le 7 février, Galles-Irlande en ouverture du Tournoi 2021. Que se serait-il passé si l'Irlande n'avait pas disputé près de 70 minutes à 14 contre 15 ? Que se serait-il passé si Billy Burns n'avait pas raté sa pénaltouche dans les arrêts de jeu, qui aurait pu offrir une occasion franche d'essai victorieux au XV du Trèfle ? Personne n'en saura rien, mais ces deux coups du sort ont clairement aidé une équipe galloise,...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi