Pas de tournoi WTA en Chine en 2022, conséquence de l'affaire Peng Shuai

·2 min de lecture

Steve Simon, le patron de la WTA, a annoncé dimanche que l'instance qu'il dirige renonçait à organiser des tournois en Chine cette année, à la suite de l'affaire Peng Shuai.

À la suite de la disparition de la joueuse chinoise Peng Shuai pendant quelques semaines, l'année dernière (après avoir accusé un dirigeant chinois de l'avoir agressée sexuellement), la WTA avait supprimé de son calendrier les tournois programmés en Chine. Et, dimanche, Steve Simon, le patron de l'instance qui gère le tennis féminin, a déclaré qu'il n'y aura pas non plus de compétitions organisées dans ce pays, cette année.

Steve Simon

« Nous n'avons pas l'intention de nous éloigner de la Chine »

« Nous restons déterminés à trouver une solution (au cas de Peng Shuai), a confié Simon au média Tennis Podcast. Une solution avec laquelle Peng, le gouvernement chinois et nous-mêmes seront à l'aise. Nous n'avons pas l'intention de nous éloigner de la Chine. Nous avons suspendu nos opérations là-bas pour le moment, et nous continuerons à le faire jusqu'à ce que nous parvenions à une solution. »

lire aussi

Toute l'actualité sur l'affaire Peng Shuai

Steve Simon a également déclaré que la WTA « n'avait eu aucune communication récente avec Peng et le monde ne l'a pas vue non plus depuis les Jeux Olympiques (d'hiver de Pékin, en février dernier, où elle avait fait une apparition) ». Lors des JO, la joueuse chinoise avait nié avoir porté des accusations d'agression sexuelle, vraisemblablement mise sous pression par le gouvernement de son pays. La WTA avait demandé une enquête officielle ainsi que la possibilité de rencontrer Peng Shuai en privé.

Le calendrier d'automne de la WTA bientôt annoncé

L'instance du tennis féminin n'a pas encore publié son calendrier de l'année 2022, pour les tournois qui suivront l'US Open, au mois de septembre prochain. Mais Steve Simon a déclaré que la WTA annoncerait un calendrier d'automne « assez solide » dans les deux ou trois prochaines semaines.

Enfin Simon a évoqué le fait que l'ATP avait maintenu ses tournois en Chine. Il a déclaré qu'il respectait la position de l'instance qui dirige le tennis masculin. « La différence, c'est qu'ils n'ont pas de membre qui soit en difficulté là-bas, a-t-il dit. Ils devront prendre leurs propres décisions à ce sujet. Aimerions-nous avoir leur soutien ? Absolument. Mais nous n'essaierons en aucun cas d'influencer leur décision. Cela doit être la leur. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles