Tours s'offre encore le Classique contre Paris

Drame, Aracaju, Coric, Derouillon et Diez (en rouge) ont dominé Paris 3-0 dans un match sérieux. (Sy. Thomas/ L'Équipe)

Le TVB a remporté dimanche après-midi le 67e Classique, en dominant Paris pour la 39e fois de l'histoire de la Ligue A (3-0) et reste au contact de Chaumont, solide leader.

Le grand rendez-vous de la semaine est bien préparé. Dimanche après-midi, trois jours avant la réception de la Lube Civitanova de Barthélémy Chinenyeze pour la deuxième journée de Ligue des champions, Tours a soigné son capital confiance en remportant le 67e Classique du Championnat, un succès bien maîtrisé en trois sets (25-23, 26-24, 25-21) face à Paris, battu pour la 39e fois de l'histoire dans ce rendez-vous toujours particulier.

lire aussi : Le classement de la Ligue A

Ce succès permet au TVB, particulièrement costaud au service-block (8 contres-3 aces), de rester au contact du leader Chaumont, sérieux face à Poitiers (3-0 : 25-21, 25-23, 25-18), dont les difficultés collectives se confirment match après match. À la distribution, l'international français Raphaël Corre (4 points) a pu compter sur ses cinq attaquants, qui ont tous inscrit au moins 7 points. Côté pictave, seul le pointu brésilien Gabriel Candido (20 points, à 18/27 en attaque) a fait illusion. Le CVB reste sur cinq succès de rang en Ligue A.

Soit autant que le MHSC-VB. Opposé à Toulouse (3-0 : 25-22, 25-22, 25-23) Montpellier a lui aussi fait le plein de certitudes avant la réception, mercredi, du leader invaincu du Championnat polonais, Jastrzebski, où évolue le trio français champion olympique en pleine bourre, Benjamin Toniutti, Trevor Clévenot et Stephen Boyer. Une nouvelle fois, Théo Faure (12 points) a fait le job, tout comme le tandem au centre, le Brésilien Renan Michelucci (12 points) et l'international Nicolas Le Goff (9 points, à 5/6 attaques, 3 contres et 1 ace). En face, le prometteur réceptionneur Antoine Pothron (18 points, à 52 % en attaque et 55 % en réception) a tiré son épingle du jeu.

Si Toulouse reste englué en queue de peloton, le club héraultais, après un début de saison compliquée, est désormais bien au chaud avec la meute des poursuivants composée de Tourcoing, de Nantes-Rezé et de Saint-Nazaire, qui s'affronteront d'ailleurs vendredi prochain, en direct sur beIN Sports 2.

lire aussi : Calendrier/résultats de la Ligue A (H)