Toute l'Argentine craint une blessure de Messi avant la Coupe du monde

Lionel Messi retrouvera l'Argentine, invaincue depuis 35 matches, mi-novembre. Les supporters espère que leur « dieu » ne se blessera pas d'ici-là (en bas). (S. Navarro/Presse Sports)

Les fans argentins de Lionel Messi sont emballés par son excellent début de saison, mais ont peur qu'il se blesse à quelques semaines de sa possible dernière Coupe du monde.

Mardi 25 octobre, il est un peu plus de 17 h 30 à Buenos Aires quand l'Argentine a soudainement le souffle coupé. À 13 000 km de là, sur la pelouse du Parc des Princes, Lionel Messi (35 ans) lève la main et s'assoit au sol. À la 72e minute, alors que le compteur affiche 6-2 en faveur des Parisiens contre le Maccabi Haïfa (lors de la 5e journée de C1), le commentateur de ESPN, Mariano Closs, déclare : « Il (Sean Goldberg) a fait chuter Messi », provoquant un frisson dans tout le pays, avant de se reprendre : « Ah non, son pied est sorti de sa chaussure... »


lire aussi

Au PSG, le duo Neymar-Messi en pleine forme

En direct sur Star+, Sergio Agüero se décompose face caméra avant de se rendre compte de l'erreur du commentateur et de s'emporter : « Mais qu'est-ce que tu dis Closs ! Tu m'as fait peur ! Je vais appeler l'entraîneur (pour qu'il remplace Messi). Je devrais avoir son numéro », s'amuse l'ancien coéquipier et ami de la « Pulga ». La scène devient rapidement virale sur les réseaux sociaux.

Chaque match de la star argentine est passé au peigne fin par les médias locaux. Mercredi dernier, après leur victoire éclatante contre le club israélien, Messi et le PSG faisaient encore une fois la une du quotidien sportif Olé : « Messi 3D : à l'approche du Mondial, il est en état de grâce ».

« Il est bien, sportivement et personnellement. (...) Il s'entend bien avec ses coéquipiers, le changement d'entraîneur lui a aussi fait du bien. On voit davantage un Messi qui organise le jeu quand il est avec l'Argentine », souligne Veronica Brunati, journaliste qui couvre la sélection et a suivi Messi au FC Barcelone comme avec l'Albiceleste.

Une analyse partagée par l'ex-Nantais, Mauro Cetto, suiveur assidu de la Ligue 1 et de la Ligue des champions. « Ce qu'on a vu la saison dernière, ce n'était qu'une version minime de lui. Aujourd'hui, on voit le véritable Messi. Un joueur beaucoup plus complet, qui joue quelques mètres plus bas, mais qui marque et fait marquer ses coéquipiers. (...) Il est à nouveau, pour moi, le meilleur du monde », se réjouit l'ancien défenseur également originaire de Rosario.

Mais alors que Messi est de retour au meilleur niveau avec le Paris-SG, l'Argentine est partagée entre l'enthousiasme de voir la « Pulga » en pleine forme et la peur que le capitaine de l'Albiceleste se blesse alors qu'il ne lui reste que trois petits matches à jouer avant le coup d'envoi de la Coupe du monde (le 20 novembre).


lire aussi

Messi, la force tranquille du vestiaire parisien

« On veut que ça s'arrête ! , lâche en riant la journaliste. En 2014 et en 2018, il sortait de deux saisons épuisantes, des époques différentes en club et avec la sélection. Le grand moment qu'il vit avec le PSG associé au grand moment qu'il vit avec la sélection argentine fait qu'il va arriver au Qatar comme il n'est jamais arrivé à aucune autre Coupe du monde avant ».

Si chaque mouvement de Messi provoque un petit séisme en Argentine à l'approche d'une compétition qui n'a jamais suscité autant d'espoirs après la série de 35 matches sans défaite de l'Albiceleste, Cetto se veut plutôt rassurant : « C'est un joueur qui n'a pas tendance à se blesser beaucoup. Mais on redoute qu'il lui arrive quelque chose. D'autant que cela pourrait être sa dernière Coupe du monde. On attend tous avec impatience que ces trois matches avec le PSG soient terminés. »

Tandis que sur les 48 joueurs inclus dans la liste préliminaire de Lionel Scaloni, sept sont blessés plus ou moins gravement (Lo Celso, autre cadre de l'équipe, est notamment blessé à la jambe droite mais n'est pas encore forfait), le pays compte les minutes que Messi devra jouer avant de revêtir à nouveau le maillot argentin (il rejoindra la sélection le 14 novembre), dans trois semaines, face aux Émirats arabes unis (le 16 novembre, en amical). Aujourd'hui, on commence même à espérer que Messi demande à Christophe Galtier de ne pas compter sur lui pour le dernier match des Parisiens face à Auxerre, le 13 novembre.


lire aussi

Toute l'actualité de la Coupe du monde