Toyota creuse l'écart en tête des 24 Heures du Mans après huit heures de course

Au moment de changer de jour, les deux Toyota étaient toujours tranquillement installées en tête des 24 Heures du Mans, avec la n°7 devant la n°8. La première des autres Hypercar, la Glickenhaus n°709, pointait à un tour.

Malgré un tête-à-queue de Sébastien Buemi un peu avant 23 heures, Toyota maîtrisait toujours la 90e édition des 24 Heures du Mans au moment de passer de samedi à dimanche. À minuit, la n°7, un peu plus rapide que la n°8 du Suisse, était en tête de la course, avec 130 tours parcourus depuis le départ huit heures plus tôt. Les deux GR010 étaient séparées par moins de deux secondes.

lire aussi

Suivez la course en direct

Chez les autres Hypercar, le premier tiers de course a été beaucoup moins doux. Olivier Pla est parti en tête-à-queue au Tertre Rouge avec la Glickenhaus n°708 vers 23 h 20, et a abîmé l'arrière gauche. Le Français a perdu dix minutes pour rentrer au stand, et plusieurs minutes de plus pour réparer. Il a dégringolé au 15e rang, à cinq tours. Sa soeur, la 709, menée par Franck Mailleux, n'est qu'à un tour des Toyota, mais incapable de les inquiéter à la régulière. Enfin, l'Alpine, après ses deux passages au stand autour de 20 h, remonte peu à peu dans le classement et occupait la 28e place.

Dans la catégorie LMP2, le trio de tête était composé de la JOTA n°38, la Prema n°9 et la JOTA n°28, avec deux minutes d'écart entre les trois voitures.

lire aussi

Le point précédent

En GTE Pro, les Porsche ont profité des déboires des Corvette (crevaison pour la n°63, changement de plaquettes de frein pour la n°64) pour prendre les commandes, la n°92 comptant près de deux minutes d'avance sur la n°91. En GTE Am, la Porsche n°79 de Weathertech Racing était toujours leader.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles