Toyota : le premier roulage de l'hypercar donne satisfaction

Basile Davoine
·2 min de lecture

La nouvelle LMH de Toyota, dont le nom de baptême doit encore être annoncé, n'a rencontré que des problèmes mineurs lors de sa toute première séance d'essais de trois jours. Celle-ci s'est déroulée le mois dernier sur le circuit Paul Ricard, dans le sud de la France.

"Pour un premier roulage, les essais se sont dans l'ensemble bien passés", explique Pascal Vasselon, directeur technique de Toyota. "Nous avons pu aborder quelques soucis mineurs, ce qui est normal pour toute nouvelle voiture, mais nous avons perdu très peu de temps et nous avons pu boucler trois jours d'essais satisfaisants. Nous anticipons toujours tout ce que nous pouvons auparavant avec les simulations qui précèdent un lancement, afin d'aborder de nombreux problèmes en avance. C'est ce qui fait que durant toute l'ère du LMP1, nos premiers roulages se sont toujours rapidement transformés en séance d'essais après avoir corrigé les problèmes initiaux."

Lire aussi :

Découverte : Dessine-moi une Hypercar pour les 24 Heures du Mans

Quatre pilotes de la marque se sont relayés au volant de la nouvelle hypercar au Castellet : n'étaient pas présents car ils étaient engagés sur la manche de Super Formula à Sugo le week-end précédant ce shakedown.

Toyota est dans les temps par rapport au planning de développement de l'hypercar, qui avait été modifié en raison de la crise du coronavirus puis du changement de calendrier, la prochaine saison ne débutant qu'en mars 2021. Initialement, la voiture devait rouler pour la première fois l'été dernier afin d'être prête à entrer en compétition en septembre.

Le constructeur nippon n'a pas encore levé le voile sur les spécifications techniques de cette nouvelle auto, notamment concernant la configuration de son moteur à combustion interne. La réglementation Le Mans Hypercar limite la puissance totale à 670 chevaux, système hybride inclus. Ce chiffre avait auparavant été fixé à 785 chevaux mais a ensuite été abaissé en vue de la convergence avec l'IMSA pour la future catégorie LMDh programmée pour 2022.

"La nouvelle catégorie Hypercar arrive et c'est passionnant", se réjouit Hisatake Murata, président de l'équipe Toyota Gazoo Racing. "Les premiers essais de notre nouvelle voiture de course se sont déroulés avec succès le mois dernier et c'était une étape importante de notre projet. Nous sommes désormais impatients de présenter notre nouvelle voiture au monde entier."

L'hypercar de Toyota pour l'Endurance et les 24 Heures du Mans reprendra les codes stylistiques du concept GT Super Sport dévoilé pour la première fois en janvier 2018. La présentation officielle aura lieu le 11 janvier prochain.

Avec Gary Watkins