Toyota signe un doublé aux 6 Heures de Fuji

Toyota signe un doublé aux 6 Heures de Fuji

Intouchable sur le circuit japonais, Toyota a réalisé un doublé lors des 6 Heures de Fuji ce dimanche, avec la n°8 (Buemi-Hartley-Hirakawa) victorieuse devant la n°7 (Conway-Kobayashi-Lopez). L'Alpine complète le podium des Hypercar devant les Peugeot 9X8, qui ont rencontré des problèmes mécaniques.

Les essais libres et les qualifications ne laissaient guère de place de doute : les 6 Heures de Fuji ne pouvaient échapper aux Toyota. Et la course, dimanche, a confirmé ce pronostic. Les deux GR010, plus rapides que leurs rivales de la catégorie Hypercar, ont pu tranquillement dérouler leur partition pour s'imposer à domicile.

Si la n°7, avec le poleman Kamui Kobayashi au volant, a dominé le début de course, l'écurie japonaise a demandé au Japonais de laisser passer Sébastien Buemi, pilote de la n°8, mieux placé au Championnat du monde. Sous l'impulsion de Brendon Hartley, l'avance de la n°8 est montée à 30 secondes après quatre heures. Une heure plus tard, Ryo Hirakawa comptait 50 secondes d'avance sur Mike Conway. Et sur la ligne d'arrivée, la n°8 (Buemi-Hartley-Hirakawa) a fini avec un peu plus d'une minute d'avance sur la n°7 (Conway-Kobayashi-Lopez) pour signer son deuxième succès de la saison après les 24 Heures du Mans.

La première 9X8 finit 4e à sept tours

Dans le duel pour le podium en Hypercar, Peugeot espérait pouvoir rivaliser avec Alpine, mais les deux 9X8 ont encore rencontré des problèmes mécaniques. Moins importants qu'à Monza il y a deux mois, mais suffisants pour empêcher le constructeur de lutter avec l'A480 (Negrao-Lapierre-Vaxivière), qui a fini troisième à deux tours. Après 2h30 de course, la n°94 (Duval-Menezes-Rossiter) a d'abord perdu 20 minutes au stand après que de la fumée s'est dégagée du proto. Un peu plus tard, la n°93 (Di Resta-Jensen-Vergne) a elle passé six minutes au stand pour la même raison. Cette dernière termine 4e à sept tours, sa soeur 20e à 15 tours.

lire aussi

Toute l'actu auto-moto

Dans les autres catégories, il y a eu un peu plus de suspense et de bagarre. En LMP2, la n°31 du Team WRT (Gelael-Frijns-Vanthoor) s'est imposée. En GTE Pro, Ferrari signe un doublé avec la n°51 (Pier Guidi-Calado) devant la n°52 (Molina-Fuoco). Enfin, en GTE Am, l'Aston Martin n°33 de TF Sport (Keating-Chaves-Sorensen) remporte cette avant-dernière manche de la saison avant les 8 Heures de Bahreïn (10 novembre).

Classement des Six Heures de Fuji :
1. Sébastien Buemi-Brendon Hartley-Ryo Hirakawa (SUI-NZL-JAP/Toyota), 232 tours
2. Mike Conway-Kamui Kobayashi-José Maria Lopez (GBR-JAP-ARG/Toyota) à 1'08''382
3. André Negrao-Nicolas Lapierre-Matthieu Vaxivière (BRE-FRA-FRA/Alpine) à 2 tours
4. Jean-Eric Vergne-Mikkel Jensen-Paul di Resta (FRA-DAN-GBR/Peugeot) à 7 tours
5. Robin Frijns-Dries Vanthoor-Sean Gelael (HOL-BEL-INA/Oreca-Gibson) à 7 tours (1er catégorie LMP2) ...
20. Loïc Duval-Gustavo Menezes-James Rossiter (FRA-USA-GBR/Peugeot) à 15 tours.

Classement du championnat du monde après 5 manches sur 6 :
Pilotes:
1. Sébastien Buemi (SUI)/Brendon Hartley (NZL)/Ryo Hirakawa (JPN) 121 pts
2. André Negrao (BRA)/Nicolas Lapierre (FRA)/Matthieu Vaxivière (FRA) 121 pts
3. Mike Conway (GBR)/Kamui Kobayashi (JPN)/José Maria Lopez (ARG) 95 pts
...
Constructeurs:
1. Toyota 147 points
2. Alpine 121
3. Glickenhaus 70
4. Peugeot 24