Le tracé de la troisième étape du Tour modifié en raison de « fragilités »

Le peloton ne pourra pas emprunter la route de corniche à la sortie d'Urrugne. (B. Papon/L'Équipe)

Le peloton n'empruntera pas la route de corniche à l'occasion de la troisième étape du Tour de France 2023, entre Amorebieta-Etxano (Espagne) et Bayonne. Une solution de repli doit encore être trouvée.

Révélé il y a un mois, le parcours du prochain Tour de France va subir une petite modification. Comme révélé par France Bleu Pays basque, le tracé de la troisième étape, entre la ville espagnole d'Amorebieta-Etxano et Bayonne, prévoyait le passage par une route de corniche, au niveau d'Urrugne (Pyrénées-Atlantiques), qui ne pourra être empruntée en raison de « fragilités ».

lire aussi : Le parcours du Tour 2023

Touchée par le recul du trait de côte, la corniche présente des risques d'éboulement ou de glissements de terrain. « C'est un tronçon d'un peu moins de dix kilomètres qui pose problème et qui avait fait l'objet d'un premier avis défavorable de la préfecture et des communes concernées », indique le Département à l'AFP.

Plusieurs alternatives à l'étudeLes organisateurs du Tour et les services du département vont désormais « étudier des tracés alternatifs » pour éviter cette portion de route « sur laquelle on ne peut pas se permettre d'agglutiner des milliers de personnes » et tous les véhicules qui accompagnent le Tour, précise le Département.

Trois pistes seraient à l'étude, avance France Bleu Pays basque. « Sachant que pour arrêter un nouveau tracé, il y a une composante sportive essentielle pour l'organisateur, qui doit s'y retrouver sur le profil de la route. Mais je ne doute pas qu'on trouve une solution rapidement », assure à la radio Olivier Blanchet, directeur général adjoint au Comité départemental 64, en charge des routes. L'officialisation du tracé devrait se faire dès le début de l'année 2023.

lire aussi : Toute l'actualité cyclisme