Trail : le classement féminin de Sierre-Zinal 2022 suspendu

Esther Chesang lors du semi-marathon de Rio de Janeiro. (F. Teixeira/Anadolu agency via afp)

À la suite de la parution tardive, ce samedi, de la suspension provisoire d'Esther Chesang par l'agence antidopage du Kenya qui datait pourtant du 11 mai 2022, Sierre-Zinal a décidé de suspendre le classement de son édition 2022, remportée par la Kényane.

Après le déclassement du vainqueur de la course masculine pour dopage, le Kényan Mark Kangogo, c'est au tour du classement féminin de l'édition 2022 de Sierre-Zinal de connaître un rebondissement. Car c'est une Kényane, là encore, qui a franchi en tête la ligne d'arrivée de Zinal le 13 août dernier. Esther Chesang était alors contrôlée par l'agence mondiale antidopage (AMA) et son résultat négatif était confirmé par l'Unité d'Intégrité de l'Athlétisme en octobre 2022.

lire aussi : L'actu du trail

Seulement voilà : au moment de prendre le départ de la course, la Kényane était déjà sous le coup d'une suspension provisoire infligée à la suite des présomptions de dopage par l'agence kényane, l'Antidoping Agency of Kenya. Une décision qui aurait été prise le 11 mai 2022 par l'agence, mais qui n'aurait été diffusée par cette dernière que le 7 janvier 2023, selon l'organisation de la course de la Golden Trail World Series.

« Le comité de Sierre-Zinal souhaite relever le manque de transparence de la part de l'agence antidoping du Kenya. Dans un souci de lutte contre le dopage, il déplore le délai de communication de l'agence kényane qu'il qualifie de déloyal et d'intolérable », a conclu le comité de course dans un communiqué.