Trail - Un documentaire sur le record du GR34 de Jérémy Desdouets

·1 min de lecture

Jérémy Desdouets avait bouclé ces 2 104 kilomètres autour des côtes bretonnes en 27 jours, au rythme de plus de 80 kilomètres par jour. Le vidéaste Théo Cheval a suivi l'athlète lors de son record sur le célèbre GR34.

Pour retracer une si belle performance, il fallait de belles images. En juin, Jérémy Desdouets bouclait le GR34, ce chemin côtier mythique longeant les côtes bretonnes du Mont-Saint-Michel à Saint-Nazaire, en 27 jours, un record. Théo Cheval a suivi le traileur sur ce célèbre Sentier des douaniers, long de 2 104 kilomètres pour 28 000 mètres de dénivelé positif, et en a tiré ce film documentaire de 35 minutes, intitulé Pérégrinations Bretonnes.

Durant près d'un mois, le vidéaste a intégré le quotidien de Jérémy Desdouets. Il l'a vu évoluer sur les sentiers côtiers comme dans l'intimité, avec sa compagne Maelle, et Léonie, leur petite fille de tout juste six mois. « C'était intense et éprouvant. Nous avons fait de belles rencontres et Jérémy a été au top, même quand c'était très dur pour lui, souligne Théo Cheval. C'était physiquement difficile de suivre son rythme au quotidien, mais tellement génial de vivre cette aventure et de découvrir les beaux paysages bretons. »

Durant ces 27 jours, le traileur morbihannais a parcouru près de 11 heures par jour, sur une distance d'environ 80 kilomètres de moyenne, presque l'équivalent de deux marathons. « Passé un certain moment, la douleur est omniprésente du réveil, au coucher, y compris la nuit ! Chaque muscle, tendons, cloques vous rappelle que ce que vous faites n'est pas tout à fait "normal" pour le corps humain, confie Jérémy Desdouets. C'est à ce moment que le mental et la détermination prennent le dessus... Et puis un matin, vous vous réveillez et plus rien ne peut vous arrêter, votre corps entre alors dans une sorte d'acceptation. »

lire aussi
Le Corse Lambert Santelli pulvérise le record du GR20

Pour le Morbihannais, longer le pourtour des côtes bretonnes était aussi un retour aux sources, une façon de redécouvrir sa Bretagne. « Mon rythme me permettait de voir la diversité des paysages. Des dunes, des falaises, des forêts, des rivières, des ports, la mer grise ou turquoise, c'est incroyable la richesse de notre région, s'enthousiasme Jérémy Desdouets. Les paysages changeaient de jour en jour, je me suis régalé et c'est précisément cela que je souhaite faire partager dans ce film. » Un documentaire à mi-chemin entre prouesse physique et émerveillement face aux paysages.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles