Trail - GTWS - Trail : la Skyrhune, dernière chance pour la finale de la GTWS

·2 min de lecture

La Skyrhune (21 km et 1 700 m de dénivelé) accueillera, ce samedi, la dernière manche de la Golden Trail World Series, avant la grande finale à El Hierro aux Canaries en Espagne le 16 octobre. Elle devait se tenir en Écosse, mais devant les complications liées aux conditions sanitaires, la dernière manche de la Golden Trail World Series se passera finalement sur le parcours de la Skyrhune. Une ultime chance pour tous les coureurs engagés sur la GTWS d'entrer dans le top 11 pour être invités à la finale à El Hierro. C'est à Ascain, au Pays Basque français et dans un climat océanique réchauffé par une ambiance caractéristique des locaux, que les concurrents s'élanceront pour une première montée qui les amènera à Miramar (542 m d'altitude) après seulement un peu moins de 4,5 kilomètres. La descente, jusqu'au kilomètre 9, n'offrira qu'un répit de courte durée, car s'en suivra alors un enchaînement de deux montées. Une première qui amènera les coureurs à Ciburu Mendi (411 Umètres d'altitude), avant de redescendre légèrement puis d'attaquer la montée de la Rhune (892 mètres d'altitude) : près de 700 mètres de dénivelé positif à avaler en à peine plus de 2 kilomètres avant de plonger vers l'arrivée.

Au tableau féminin, il faudra surveiller Nienke Brinkman, vainqueure de la dernière étape de la GTWS en Allemagne. La Néerlandaise devra néanmoins se méfier de Karina Carsolio, spécialiste des profils courts, raides et techniques, et qui a terminé troisième sur la DoloMyths Run en juillet dernier. Actuelle 16e sur le général, mais avec seulement deux courses, elle tentera de frapper un grand coup pour remonter au classement. Après son podium en Allemagne, Sara Alonso voudra aussi réaliser un bon résultat, sur des sentiers locaux qu'elle connait bien. Côté français, Elise Poncet, Mathilde Sagnes et Lucille Germain tenteront également de tirer leur épingle du jeu. lire aussi GTWS : Brinkman et Przedwojewski prennent la 5e étape Chez les hommes, après sa victoire en Allemagne et en l'absence du leader du général (Stian Angermund), Bart Przedwojewski, 2e du classement de la GTWS, fait figure de favori. Mais il devra affronter celui qui le talonne : Davide Magnini, 3e du général avec notamment une belle deuxième place au Marathon du Mont-Blanc. Le Français Thibaut Baronian, 5e et premier tricolore au classement général, connaît l'épreuve par coeur puisqu'il l'a remportée en 2016 et en 2017, et détient le record actuel de l'épreuve (1'53'27" en 2017). Une chose est sûre : avec un parcours aussi nerveux et un public aussi chaud que sur la Skyrune, la dernière étape de la GTWS s'annonce électrique ! lire aussi Thibaut Baronian, du trail court à son premier ultra lors de l'UTMB

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles