Le tramadol officiellement interdit en compétition à partir de 2024

Le tramadol pourra encore être utilisé en 2023 par les sportifs, en dehors des cyclistes. (N. Rupp/Presse Sports)

L'Agence mondiale antidopage (AMA) a annoncé interdire le tramadol en compétition. Contrairement à ce qui était évoqué dans un premier temps, l'interdiction prendra effet à partir de la saison 2024 et non 2023.

Le comité exécutif de l'Agence mondiale antidopage (AMA) a décidé d'officiellement interdire le tramadol, un puissant antidouleur, en compétition à partir du 1er janvier 2024. Cet opiacé de synthèse était jusqu'à présent placé sous surveillance mais ne figurait pas dans la liste des substances ou produits interdits par l'AMA.

Seule l'Union cycliste internationale (UCI) avait devancé les recommandations de l'AMA en interdisant la prise de tramadol lors des compétitions dès 2019. Ce qui avait notamment valu au Colombien Nairo Quintana une disqualification du Tour de France 2022. À partir de 2024, un même cas de figure vaudrait également une suspension pour infraction aux règles antidopage.

Pour justifier cette inscription, l'AMA a mis en avant des études montrant la capacité de cet antidouleur à améliorer la performance physique, ce qui était jusqu'à présent discuté. Elle a également rappelé la forte dépendance que la substance peut provoquer.

À l'issue d'un conseil exécutif qui se tenait en Australie, elle a également annoncé son inscription en 2024 et non en 2023 pour « permettre aux sportifs et à leurs entourages de mettre en oeuvre cette interdiction ».

Le Cannabis toujours dans la liste des produits dopants

Par ailleurs l'AMA a laissé le cannabis sur la liste des produits interdits. En septembre 2021, après la suspension de Sha'Carri Richardson pour cette raison, privant la sprinteuse américaine des JO de Tokyo, elle avait indiqué le réexamen de l'inscription du cannabis sur la liste des substances interdites. Après une revue de la littérature scientifique et des témoignages d'athlètes, le cannabis continuera à être interdit en compétition.

lire aussi

L'actualité liée au dopage