Trampoline - Euro (F) - Le double podium français aux Championnats d'Europe, « une vraie surprise » pour Léa Labrousse

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Léa Labrousse, qui a qualifié la France aux JO de Tokyo en trampoline, a décroché la médaille d'argent en individuel à Sotchi, ce dimanche. Malgré des douleurs, la Française a devancé sa compatriote Marine Jurbert, pour un doublé bleu « surprise » et historique sur le podium. Un doublé historique pour conclure ces Championnats d'Europe de trampoline. Après plus d'un an loin des compétitions, les Bleus ont retrouvé l'adrénaline des finales et les podiums. Ce dimanche à Sotchi, Léa Labrousse s'est offert l'argent devant sa compatriote Marine Jurbert, en bronze. Un doublé synonyme de « vraie surprise », selon Labrousse. « Après quatre jours compliqués, je suis très heureuse de faire le doublé avec Marine. C'était très dur de revenir après plus d'un an sans compétition, j'étais bien stressée, poursuit la trampoliniste, seulement devancée par la Russe Iana Lebedeva en finale. Avec la blessure d'Anaïs (Brèche, grosse entorse de la cheville, vendredi), il fallait vite se remettre dedans. On voulait vraiment lui faire plaisir et avoir cette médaille (par équipes, en bronze). Je suis très contente de ce retour. En plus, j'ai eu un mois avant la compétition très compliqué, avec des douleurs à la hanche. C'était assez perturbant dans ma tête. » Christophe Lambert, chef de délégation « Elle s'est mise en mode combattante et ça va lui apprendre beaucoup de choses pour la suite : elle peut faire une compétition dans la difficulté » Sur ces quatre jours en Russie, la médaillée d'or des Jeux Européens a serré les dents. « Vu l'état physique dans lequel elle était, elle aurait pu passer à côté, assure Christophe Lambert, chef de délégation en Russie. Elle s'est mise en mode combattante et ça va lui apprendre beaucoup de choses pour la suite : elle peut faire une compétition dans la difficulté. Là, elle est 1 point et demi sous ce qu'elle fait d'habitude. » Seule frustration du jour, la quatrième place de Labrousse et Jurbert en synchro, quelques heures avant la finale individuelle. Pas de quoi perturber le clan tricolore, car pour la première fois depuis 1983 et le bronze de Nadine Conte, la France est sur le podium d'une compétition européenne en individuel (la seule épreuve olympique du trampoline). Et surtout... à deux reprises. Ce doublé est historique, et unique, pour le clan français. « On est train de devenir une grande nation mondiale chez les filles, assure Lambert. On sent qu'une école française se met en place. Léa tire le wagon, ça décomplexe les plus jeunes, elles montent dans la difficulté. » Labrousse poursuit ainsi sa préparation pour les Jeux Olympiques cet été. Si le quota français, décroché par Labrousse aux Mondiaux 2019, est non-nominatif, la Française de 24 ans est la favorite pour s'envoler pour Tokyo. « Je vais déjà régler ma blessure, pour ne plus avoir de douleurs, sourit-elle. Et après me préparer correctement pour la suite. » Allan Morante, au pied du podium Après une préparation perturbée par une aponévrosite, Allan Morante est monté en puissance tout au long de la compétition. Celui qui a qualifié la France aux JO de Tokyo, lors des Mondiaux 2019, a terminé au pied du podium, à moins d'un point de la médaille de bronze. « Allan était un peu trop juste, confirme Lambert. Physiquement, on sent qu'il n'en a pas beaucoup dans les pattes, il manque d'entraînement pour s'exprimer vraiment, mais cette compétition lui a fait du bien. »

Les deux noms des Français qui défendront les couleurs françaises aux JO de Tokyo seront annoncés fin juin, mais Léa Labrousse et Allan Morante, les plus réguliers au niveau international, restent les favoris pour les tickets olympiques.